Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Déception au projet ‘‘jeunes’’ : Un ultimatum au ministre de la jeunesse

Le mandat dédié à jeunesse démarre dans la détresse pour les jeunes regroupés a sein d’un Projet qui fait l’objet d’un dédain accablant des autorités qui les maintiennent dans les liens d’un contrat à durée déterminé plusieurs années. Sur la question, nous avons reçu la correspondance suivante sur notre table de rédaction. Lisez plutôt ladite correspondance.

La semaine dernière il y a eu un peu de mouvement au Projet.Les agents sont à bout de souffle cette fois-ci. Ceci est un ultimatum lancé aux plus hautes autorités du pays qui font la sourde oreille face à notre situation. Ils ont pris connaissance de l’article paru dans votre journal de la semaine dernière et il y en a au sein du cabinet qui ont dit je cite : que ces informations ne sont pas importantes, que ça ne compromet en rien la crédibilité du Ministère.

Le projet est dirigé par l’ami intime du Ministre du nom de Mamadou Lazare Traore qui a été nommé comme intérim depuis 2016. Nous savons tous que l’intérim est assuré juste pour une année mais aujourd’hui nous assistons à sa troisième année parce que le projet étant un endroit stratégique générateur de fonds.Et tous ces fonds sont utilisés ou même je dirai partagés par affinité entre le coordinateur, le Directeur National et quelques agents qui ne se contentent que du peu.

Nous avons approché le ministre une première fois pour lui demander des avances de notre situation. Ce dernier n’a pu rien dire. Ce qui nous étonne dans tout un ministère porte-parole du gouvernement, tu as les dossiers de certains de tes agents en main, il ne reste que de les soumettre au conseil des ministres, il ne l’a pas fait parce qu’il avait imposé à CDI de ne pas le prendre comme service rattaché, ce dernier n’a pas accepté.

Aujourd’hui nous lançons un ultimatum au ministère de la Jeunesse que si notre situation ne s’améliore pas d’ici le Samedi nous allons à la rencontre du Premier Ministre puis chez la première dame et enfin le président de la république en plus nous contacterons tous les médias disponibles au Mali et aussi des médias internationaux.

Comme cela, tout le monde sera mis au courant des différents détournements dont le Ministre et ses acolytes font l’objet au détriment de nous les agents du projet. La lutte continue.

Un anonyme

Source: Zénith Balé

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct