Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise de leadership au M5 RFP : Plusieurs membres du comité stratégique affirment ne plus reconnaitre l’autorité de Choguel

Une dissidence vient d’être formée au niveau du M5-RFP. Celle-ci  affirme ne plus reconnaître l’autorité du président du Comité stratégique dudit mouvement, Choguel Kokalla Maïga, non moins Premier ministre.

Ils étaient très nombreux à prendre part à cette conférence tenue à la Maison de la presse. Ils, ce sont non seulement des responsables du Comité stratégique, mais aussi des adhérents. A travers cette rencontre, il s’agit pour les organisateurs d’annoncer les raisons de leur rupture au du sein Comité stratégique dirigé par le Premier ministre.

Ainsi, pour El hadj Oumar Abdou Touré, président de Kaoural Renouveau, le Premier ministre a trahi les idéaux de leur organisation, tout en les ramenant  aux intérêts de sa seule personne et de son clan.

Dans un communiqué lu lors de cette rencontre, les conférenciers ont passé au crible l’atmosphère délétère qui règne au sein de leur organisation : “Nous constatons des dysfonctionnements au sein du Comité Stratégique (CS) du M5-RFP et qui s’aggravent de jour en jour. L’atmosphère n’est plus la même depuis que la Primature a été donnée au M5. Les injures envers les ainés, les absences répétées des membres (dont des ministres) aux réunions, remise en cause des décisions du CS/M5-RFP par son président. Refus de retirer la plainte du MS contre le CNT, refus de tenir compte de l’avis des entités lors des prises de décision, refus de débattre sur les différentes correspondances envoyées (les correspondances des 5 signataires, de EMK. des Jeunes, des Femmes, de la Coordination des Associations etc.)”. Peut-on lire dans ledit communiqué.

Aussi, ils ont dénoncé lors des rencontres et dans le groupe WhatsApp des injures envers les ainés.

“Cette pratique a commencé depuis les premières heures de la nomination du président du CS comme Premier ministre. Aucune réaction de ce dernier, alors qu’il reçoit tous les messages du groupe WhatsApp du CS. Pourtant, il s’agit des jeunes très proches de lui, souvent des chargés de mission”, a dénoncé un conférencier.

Pire, a-t-il poursuivi, c’est au cours d’une rencontre du Comité stratégique que le président de Kaoural a été agressé sans que Choguel ne réagisse. Ce n’est pas tout. Les conférenciers ont déploré aussi certaines attitudes du président du Comité stratégique qui  a toujours remis en cause toute décision qui ne va pas dans son sens.  Ils ont cité, entre autres, la question du siège , le principe de siège tournant en attendant d’avoir un siège fixe, la restructuration du mouvement, la remise en cause de l’ordre du jour des réunions adoptée en son absence, le refus de la mise en place des deux cadres de concertation avec le Comité (premier ministre et président de la Transition) ; la contribution de toutes les entités pour financer les activités du M5, refus de retirer la plainte du MS contre le CNT. “Nous avons demandé plusieurs reprises de retirer la plainte à partir du moment que nous avons de collaborer en acceptant la primature, un débat houleux a eu lieu sur la question lors d’une réunion. Pour certains membres du Comité Stratégique, cette plainte est une stratégie maintenir une pression permanente sur les 5 colonels, Ce qui n’a jamais été notre avis car un partenariat exige le minimum de sincérité” poursuit le même communiqué.

Parmi les contestataires de l’autorité de Choguel au M5, on retrouve une dizaine de membres du Comité stratégique qui ont tous affirmé leur soutien  à la transition et à son président, Assmi Goïta.

Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct