Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise au sein du CNPM : le jeu de ping-pong continue !

Dans notre rubrique ‘’On en parle !!!’’ de la parution du 2 décembre 2020 (numéro 089) sous le titre « CNPM : Les raisons d’un si long procès ! », notre source avait indiqué à propos du procèsopposant Mamadou Sinsy Coulibaly et Diadié dit Amadou Sankaré à la suite d’une assemblée élective pour le poste de la présidence du Conseil d’Administration : « Mon frère, vous pensez que ce procès va finir comme ça ? Non ! Les gens ne comprennent pas à présent ce qui se passe entre Mamadou Sinsy Coulibaly, Diadié dit Amadou Sankaré et la justice. Ce que je vais vous dire, c’est que les choses risquent de traîner un peu encore pour des raisons d’argent. Je ne vais pas vous en dire plus… »

 

Quand nous avions tenté d’en savoir plus, notre source avait fini tout simplement par lâcher : « Ce procès va prendre fin le jour où l’argent arrêtera de circuler dans les couloirs de la justice… »Alors que le procès du 19 novembre 2020 a été reporté et renvoyé au 31 décembre prochain par le tribunal de grande instance de la Commune IV du District de Bamako devant lequel se trouve l’affaire,  le camp Mamadou Sinsy Coulibaly a obtenu le 14 décembre 2020 une grosse du même tribunal pour occuper les bureau du CNPM. Ce dernier a fait changer les  serrures des bureaux du président, des vice-présidents et de la salle de conseil par voie d’huissier.

Pour rappel, le camp opposé dirigé par Diadié dit Amadou Sankaré avait également reçu du même tribunal une ordonnance gracieuse le 9 octobre 2020 qui l’avait autorisé à s’installer à la présidence du CNPM. Cette décision avait été attaquée et rétractée le 30 octobre 2020 par Mamadou Sinsy Coulibaly à travers son pool d’avocats.

C’est donc dire que cette grosse pourrait être également attaquée et même annulée par le camp de Diadié dit Amadou Sankaré. Un jeu de ping-pong qui donne certainement raison à notre source qui pense que tant que l’argent n’arrêtera pas de circuler dans les couloirs de la justice, ce procès ne finira pas. Au même moment, les activités du Conseil en faveur de la relance économique en cette période de crise, restent toujours paralysées.

Ousmane BALLO

Source : Ziré

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct