Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Covid-19 : Le Mali reçoit 40.000 doses de vaccins candidats

Il faut davantage de vaccins de toute urgence pour protéger la population mondiale de la Covid-19 et de toutes ses différentes souches. C’est dans ce cadre que notre pays a reçu dimanche dernier, 40.000 doses de vaccins candidats contre la pandémie. La cérémonie de réception s’est tenue à l’Aéroport international Président Modibo Kéita Sénou, en présence de la ministre de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré et du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Jean Pierre Baptiste. Le principal instigateur des essais solidarité, Pr Samba Sow, a pris part à l’événement.

Ces vaccins font partie du programme international de test concernant le coronavirus dénommé l’essai solidarité. Il vise à identifier des vaccins plus prometteurs, sûrs et efficaces contre la Covid-19 qui pourront être distribués équitablement dans le monde entier. Cette étude est ouverte aux personnes âgées de plus de 16 ans qui n’ont pas été vaccinées contre la Covid-19 et qui vivent dans une région où le taux de cette pandémie est élevé. Elle est volontaire. L’essai n’aura recours qu’à des vaccins testés lors d’études précédentes et dont la sécurité a été démontrée. Les participants seront suivis de près pendant au moins un an pour mesurer les résultats.

La ministre de la Santé et du Développement social a expliqué que ces vaccins sont venus dans le cadre des essais vaccinaux contre la Covid-19. Elle a indiqué qu’ils ont été testés ailleurs pour savoir s’ils sont dangereux et peuvent être supportés par les humains. Il s’agit maintenant, a-t-elle ajouté, de tester l’efficacité du vaccin contre le coronavirus. Le représentant de l’OMS, Dr Jean Pierre Baptiste, a indiqué qu’en Afrique, il y a seulement deux pays dont le Mali et un pays anglophone en cours de sélection au niveau de l’OMS qui font ce test.

Tout cela pour dire, a-t-il justifié, que le Mali est à la pointe de la recherche. Selon lui, le cas de l’Ebola en est une preuve. Le responsable onusien a affirmé que cet essai est un processus scientifique normal qui se fait dans un pays où les capacités de recherches sont très fortes. Dr Baptiste a rassuré que les effets secondaires de ce vaccin sont très mineurs.

Mohamed D. DIAWARA

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct