Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Covid-19 : le gouvernement Malien recadre l’Agence France Presse (AFP)

Dans une dépêche datée du 20 mars 2020, l’Agence France Presse (AFP) affirmait que dans le cadre de la prévention contre le Coronavirus, le Mali ne disposait que d’un (01) seul respirateur et seulement d’une vingtaine de lits pour l’ensemble du pays.
Piquée au vif, Bamako apporte un dementi formel et qualifie la version de l’agence France Presse d’informations « erronées et sans fondement ».

 

Selon un communiqué du ministre de la communication « Ces informations sont erronées et sans fondement ». Aussi, le Gouvernement en appelle à l’AFP et à l’ensemble de la Presse internationale et nationale à vérifier toute information relative au Coronavirus et à la riposte nationale auprès des services sanitaires compétents du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales du Mali.

En outre, le communiqué signé par le ministre de la communication, Yaya sangaré, mentionne que « le le Mali dispose à la date du 24 mars 2020 de quatre (04) Centres de dépistage que sont la Faculté de Médecine, le Centre Charles Mérieux, l’Institut National de Santé Publique, le Laboratoire de Biologie Moléculaire Appliquée ;  et de trois (03) Centres de prise en charge du COVID-19, tous  opérationnels, avec un total  de 37 lits répartis comme suit : CHU du POINT G (07 lits), Hôpital dermatologique (10 lits) et Hôpital du Mali (20 lits) », a-t-il mentionné.

En outre, l’hôpital du Point G et l’hôpital du Mali disposent chacun d’une capacité d’extension jusqu’à 100 lits en dehors de leur capacité d’hospitalisation régulière. Le nombre de respirateurs disponibles à Bamako, à ce jour, se présente comme suit : Structures publiques (41) et structures privées (15).

En plus de ces 56 respirateurs disponibles et opérationnels, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales attend soixante (60) respirateurs supplémentaires en cours d’acquisition, dans le cadre de la riposte contre le COVID-19.

Le e de la communication, «le Gouvernement du Mali précise, par ailleurs, que tous les Hôpitaux de 3ième référence du pays (Hôpital du Point G, Hôpital Gabriel Touré, Hôpital du Mali, Hôpital de Kati, Hôpital Mère-Enfants) disposent de salles de réanimation comprenant au moins un respirateur.

Daouda Bakary KONE

Financial Afrik

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct