Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conseil de sécurité de l’ONU : La MINUSMA reste la MINUSMA !

Ce n’est pas forcément ce qu’avaient souhaité les chefs d’Etat en exercice du G5 Sahel, en l’occurrence Roch Marc Christian Kaboré, ou ses anciens homologues, feu Idriss Deby Itno du Tchad, et Ibrahim Boubacar Keita du Mali. Tous, ont réclamé un mandat robuste et plus offensif de la force onusienne pour amplifier la lutte contre le terrorisme dans l’espace Sahélien. Mais le conseil de sécurité de l’ONU, adoptant à l’unanimité le renouvellement du mandat de la MINUSMA, a maintenu ses priorités.

La mise en œuvre de l’accord de paix issu du processus d’Alger et le soutien à la stabilisation du centre du pays, tels sont les axes fondamentaux qui sont reconduits pour ce renouvellement du mandat de la MINUSMA, qui ne change ni de format encore moins de tâches prioritaires.

Concernant l’accord de paix issu du processus d’Alger, le conseil de sécurité n’a pas varié. Il encourage le gouvernement du Mali à : «  la pleine mise en œuvre de l’Accord par les parties maliennes et tous les acteurs non signataires concernés ».

Sur son effectif, rien ne change également  

En prorogeant le mandat de la MINUSMA jusqu’au 30 juin 2022, le conseil de sécurité a arrêté l’effectif maximal de la force de maintien de paix à « 13 289 militaires et 1 920 policiers ». Alors qu’il ne manque pas de constater que « le niveau d’insécurité » ne cesse d’augmenter, et que le retrait de Barkhane pourrait créer une instabilité dans le Sahel, le Conseil de Sécurité n’a pas jugé utile de changer de cap et maintient les standards de la MINUSMA en termes d’orientations et de forces effectives sur le terrain.

Toutefois, le conseil a dévoilé son intention d’ « examiner le niveau des effectifs » de la MINUSMA à partir de propositions suggérées par le Secrétaire général.

Se prononçant sur la situation politique au Mali, le conseil a réitéré son soutien à la transition et demandé le respect du délai de la transition fixé à 18 mois.

Ousmane Tangara 

Source: Bamakonews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct