Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conférence de presse des Syndicats Alliance pour la Police Nationale.

Les syndicats de la police nationale ont organisé une conférence de presse ce vendredi 20 Septembre au siège de la CDTM. Le principal conférencier était M. Sidi Tamboura, ainsi que l’honorable Oumar Mariko.

Cette conférence avait pour objectif de montrer à l’opinion publique nationale et internationale leur tristesse face au drame survenu à Niono et les différents problèmes auxquels la police malienne est confrontée.

Selon les conférenciers, leur lutte  est de combattre l’injustice et l’abus de pouvoir au sein de la police nationale. Ils condamnent avec la dernière rigueur cet assassinat du commissaire divisionnaire de police Issiaka Tounkara en service au commissariat de Niono et demande aux plus hautes autorités de régulariser leur collègue Issouf Fofana suspendu sans cause concret.

Par ce fait une minute de silence a été observée à la mémoire du commissaire divisionnaire de police Issiaka TOUNKARA tué par des individus armés de projectiles en tous genres, qui ont saccagé le commissariat.

Pour le conférencier Sidi Tamboura la principale mission de la police est de  sécuriser les personnes et les biens, des citoyens du pays. Mais Aujourd’hui cette police est vue comme ennemie dans l’exercice de leurs missions régaliennes. “Le commissaire divisionnaire de police Issiaka TOUNKARA est un citoyen comme vous, il a une famille comme vous, il ne méritait pas d’être assassiné de la sorte. La situation de vie des policiers est alarmante, car les agents assermentés après la mort bénéficient d’un sac de riz et d’une enveloppe qui n’a aucun sens. Cela doit cesser… Face à cette situation regrettable, je mets en cause la faillite des missions confiées au Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, car il est le premier responsable de tous ces dégâts.” A t’il laisser entendre monsieur le conférencier Sidi Tamboura en demandant à ce que les responsables soient mis aux arrêts dans le plus bref délai.

Par ailleurs ils présentent leurs condoléances les plus attristées à la famille du défunt. Que la terre lui soit légère !

Aussi, selon l’honorable Oumar Mariko, au lieu que les populations concentrent leurs violences sur l’incapacité du régime d’IBK alors la violence se déplace et on met les enfants du pays les uns contre les autres. C’est le régime qui est en faillite et il doit partir. Le Général Salif doit partir ! Parce que Quand la population dise qu’elle ne veut pas de ces policiers, il faut traiter la question des deux côtés voir si c’est la population qui a raison ou si c’est le Commissaire qui a raison, et prendre des dispositifs. C’est la hiérarchie, c’est Salif qui a remonté la population contre les policiers. Quand vous donnez des ordres, il faut assumer Monsieur le ministre. A t’il mentionné l’honorable Oumar Mariko.

A noter que, les syndicats n’excluent  pas de marcher  si les dispositions ne sont pas prises.

Toutefois, ils demandent à nos autorités de  tout mettre en œuvre pour l’amélioration de la situation des policiers afin que le Mali soit uni dans sa diversité.

Diaka Sanogo Stagiaire Malijet

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct