Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Concertations nationales au Mali: le comité d’experts à pied d’œuvre

Après des discussions ce week-end dans la capitale Bamako et à l’intérieur du Mali que sur la transition, de nombreuses propositions ont été faites par les délégués. Depuis lundi 7 septembre au matin, un comité d’experts travaille sur les documents et les propositions reçues de différentes régions du Mali. L’idée est de faire une centralisation et de dégager une ligne directrice aux concertations nationales qui débutent jeudi 10 septembre.


Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

Le comité d’experts est dirigé par Diarra Fatoumata Dembélé, ancienne juge à la Cour pénale internationale (CPI). Il est composé de 20 membres, dont des juristes, des constitutionnalistes et des universitaires, tous de nationalité malienne.

Le groupe a planché sur les recommandations des cinq ateliers tenus à Bamako et des dix rencontres organisées dans des localités de l’intérieur. Pour un travail efficace, des sous-groupes ont été créés.

Quelle durée pour la transition ?

Il y a celui qui traite par exemple de la question de durée de la transition. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest  (Cédéao) vient de répéter à Niamey qu’elle ne doit pas dépasser 12 mois. Mais lors des premières discussions à Bamako et à l’intérieur, certains ont tablé sur un an de transition, ou plus.

D’autres sous-groupes du comité d’expert ont traité la question de la feuille de route de la transition, de la gouvernance, ou encore du profil des personnalités qui doivent être portées à la tête de l’institution. « Nous avons quasiment bouclé le travail. Ce mardi, nous allons le présenter à qui de droit », explique à RFI un membre du comité d’experts.

Source: RFISource: Journal le Pays-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct