Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Commune Urbaine de Nioro: Des irrégularités financières de 8,9 millions FCFA

La vérification financière du Bureau du Vérificateur Général avait pour objet, la gestion de la Commune Urbaine de Nioro, au titre des exercices 2018, 2019, 2020 et 2021 (31 mars). Et son objectif était de s’assurer de la régularité et de la sincérité des opérations de recettes et de dépenses. Les travaux ont concerné les dépenses de fonctionnement, d’investissement ainsi que les recettes.

 

Des Irrégularités administratives

Pour les irrégularités administratives relevant des dysfonctionnements du contrôle interne, le Vérificateur Général a formulé des recommandations. Le Maire de la Commune Urbaine de Nioro doit mettre en place un fichier-fournisseurs conformément à la réglementation en vigueur; élaborer et soumettre les plans prévisionnels annuels de passation des marchés à l’adoption du Conseil communal et à l’approbation de la Direction Générale des Marchés Publics et des Délégations de Service Public, au plus tard le 30 septembre de l’année précédant l’année budgétaire concernée ; établir une liste restreinte de bureaux d’études qualifiés pour le choix des prestataires intellectuels; veiller à la tenue du registre d’enregistrement des offres ;  veiller au respect des modalités de clôture des registres d’actes d’état civil ; appliquer la procédure de pénalité de retard aux marchés exécutés lorsque requis. Le Conseil communal doit saisir les commissions de travail sur les questions d’intérêt communal et veiller à leur fonctionnement conformément à la réglementation en vigueur. Quant au Régisseur de recettes et le Régisseur d’avances, ils doivent constituer la caution alors que le Comptable – matières Adjoint doit tenir l’ensemble des documents de la comptabilité-matières et – procéder à la codification des matières.

Des Irrégularités financières

Le montant total des irrégularités financières, à la mairie de Nioro, s’élève à plusieurs millions de nos francs. D’où le lieu pour le vérificateur général d’adresser une dénonciation fait au président de la section des comptes de la Cour suprême et au Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Kayes chargé du pôle économique et financier relativement au paiement de salaires indus pour un montant total de 8,9 millions FCFA (9 992 728F).

Source : NOUVEAU REVEIL

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct