Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CLIMAT ET ENERGIE : Le processus d’élaboration du PAAEDC lancé

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Lieutenant-Colonel Abdoulaye Maïga, a lancé vendredi 2 juillet 2021 le processus d’élaboration du Plan d’action et d’accès à l’énergie durable pour le climat (PAAEDC). L’objectif visé est de permettre à la ville de Bamako de s’inscrire durablement dans une stratégie intégrant les enjeux du climat à l’horizon 2030. C’était en présence de la coordinatrice internationale PAAEDC, Mme Marie Anne Serve.

Selon le ministre Maïga, l’adhésion à la conférence des maires de l’Afrique subsaharien à travers la mairie du District de Bamako et expertise France comme point focal de l’Agence de Développement régionale (ADR) de Bamako sera le déclencheur d’une véritable lutte contre le changement climatique dans un contexte où la qualité de l’air au Mali est affecté par la poussière saharienne, le feu de brousse, la biomasse par l’utilisation de bois en énergie et par le secteur de transport dans le milieu urbain. Il se dit convaincu que ce projet permettra à la ville de Bamako de s’inscrire durablement dans une stratégie qui intègre les enjeux du climat à l’horizon 2030.

Le PAAEDC propose une assistance technique aux villes et des conseils pratiques pour planifier des actions efficaces face au changement climatique. Il apporte un soutien aux villes partenaires à travers le renforcement des capacités pour l’élaboration de leurs plans d’action pour l’accès à l’énergie durable et le climat (PAAEDC). Conformément aux politiques nationales, aux stratégies et aux exigences en matière de suivi. A entendre les acteurs, cela peut inclure des experts techniques travaillant avec les fonctionnaires locaux sur l’inventaire des émissions des GES, des évaluations concernant la vulnérabilité au changement climatique. Il s’agit du renforcement des capacités dans les domaines de l’adaptation au changement climatique, de l’atténuation et de l’accès à l’énergie, ainsi que de l’appui à la validation et au suivi des PAAEDC.

Depuis 2016, les Agences de Développement régional (ADR) assistent les collectivités territoriales dans la prospection de la planification et le développement de la réflexion sur les enjeux du changement climatique et du développement durable. En effet, cette initiative est venue de la convention des maires en Afrique subsaharienne qui est une initiative de l’Union européenne pour soutenir les villes subsahariennes dans leurs efforts de lutte contre le changement climatique et l’accès à l’énergie durable, à travers un engagement volontaire des maires.

Dans cette convention les autorités locales et régionales sont invitées à s’engager volontairement à mettre en œuvre des actions climatiques et énergétiques sur leur territoire et à convenir d’une vision à long terme pour s’attaquer à trois piliers (l’accès à l’énergie, atténuation et adaptation) dans le but de faire progresser leur transition vers une économie à faible émission de carbone et la résilience au changement climatique.

« Ce projet va nous donner les moyens de connaître les zones qui sont exposées, maintenant c’est à nous de mieux faire face à l’inondation à travers une meilleure préparation de notre environnement », explique le directeur adjoint de l’Agence de Développement régionale du District de Bamako, Amadou B. Yalcouyé. A souligner que Bamako a reçu un accompagnement de plus de 229 millions de F CFA

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct