Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Chérif Ousmane Madani Haidara s’adressant à ses disciples à propos de la présidentielle: » Optons pour un candidat honnête, intègre, qui ne cherche pas à se remplir la poche et qui agit pour le peuple…. «

A la faveur de l’édition 2021 de la Ziara, célébrée dimanche dernier,  à Tamani, en présence de milliers de fidèles, venus du Mali et de l’extérieur, le guide spirituel d’Ançar Dine, Chérif Ousmane Madani Haïdara a appelé ses disciples et sympathisants à être beaucoup plus rigoureux dans le choix du futur président de la République. Il a également annoncé des initiatives du Haut Conseil Islamique pour faire taire les armes dans la région de Mopti.

l’issue de la conférence de presse, qui a clôturé la cérémonie de la Ziara, il a développé plusieurs sujets ayant trait à la politique, la paix et la cohésion sociale mais également à la corruption, qui gangrène plusieurs sphères de l’Administration.

» Bien que je ne sois pas tenté par la politique, j’ai toujours accompli mon devoir citoyen à chaque consultation électorale. Toutefois, compte tenu de la situation du pays et des nombreuses épreuves que le Mali a dû subir, il faut que nous fassions preuve de discernement dans le choix de nos dirigeants. Préservons notre dignité et mettons-nous ensemble pour opter pour un candidat honnête, intègre, digne de confiance et qui est réellement en mesure de sortir ce pays de ses travers « , a déclaré le conférencier.  Et  d’ajouter n’avoir, à l’instant,   » aucun engagement avec un homme politique ou un quelconque candidat « . Avant de prévenir :  » Mais si Dieu nous prête longue vie, d’ici à l’échéance prochaine, nous n’hésiterons pas à opter pour le candidat qui remplit les critères énumérés. On ne doit plus accepter que notre pays soit dirigé par des personnes qui le précipitent dans sa chute. Nous avons besoin d’un président qui ne cherche pas à se remplir la poche mais qui agit pour le peuple », a-t-il déclaré.

Des initiatives en cours pour faire taire les armes à Mopti

La situation sécuritaire du pays a été également abordée, notamment, la levée du blocus dans les 12 communes du Cercle de Niono, dont la plus médiatisée, celle de Dogofry (Farabougou), était complètement coupée du reste du pays pendant, au moins, six mois.

A noter qu’après la Région de Ségou, le président du Haut Conseil Islamique est également à pied d’œuvre dans la Région de Mopti, épicentre de la crise sécuritaire, pour rapprocher certaines communautés déchirées, du fait de la présence des hommes armés. Il a indiqué que ses émissaires doivent prendre langue avec les protagonistes dans les prochains jours.

Chérif Ousmane Madani Haidara, en réaction à la question d’un journaliste sur les frais d’une telle mission, qui peut s’inscrire dans la durée, a déclaré  » être le seul à financer  » la mission, comme il l’avait fait, lors des pourparlers de Niono, entre chasseurs donzos et éléments de la Katiba Ansar Eddine Macina.  » Nous œuvrons pour que nos concitoyens puissent retourner dans leur champ et continuer à vivre paisiblement.  Dans toutes nos entreprises, prenons garde à ne pas attiser les tensions, à ne pas déchirer des familles ou des communautés « , a-t-il prôné.

Détournement des deniers publics à hauteur de milliards

La délinquance financière et la corruption, qui gangrènent les services publics, ont aussi été abordées par le prêcheur. Lequel a dénoncé l’impunité dont semblent bénéficier, depuis plusieurs années, les fossoyeurs du trésor public. Il a dévoilé avoir eu récemment la visite d’un responsable d’une structure chargée de lutter contre la corruption, qui lui a fait comprendre l’ampleur de ce phénomène au Mali.  » Ce responsable m’a montré un document établi sur la base des enquêtes menées par sa structure et les noms des prédateurs fonciers et dont la plupart ont puisé dans les deniers publics à hauteur de plusieurs milliards de FCFA. Malgré les preuves à l’appui, ces derniers n’ont jamais été inquiétés « , a-t-il regretté. Déplorant  que   » les gros bonnets sont épargnés alors que les menus fretins sont jetés en prison. Comment espérer construire un pays dans pareille situation ! « , s’est-il insurgé.

Et sur la connaissance de l’Islam, il a exhorté la jeunesse à des recherches beaucoup plus approfondies, notamment sur l’Islam authentique, inspiré du soufisme.  » En menant des recherches, vous vous rendez compte que des vérités que vous avez cru comme absolues ne le sont pas en réalité. Certains hadiths sont truffés de contre-vérités et portent réellement atteinte à l’Islam et au prophète Mahomet,  PSL« .

Notons que ce sont plus de 92.000 fidèles qui ont effectué le déplacement à Tamani (Cercle de Barouéli). L’évènement a coïncidé avec la célébration des 66 ans de Chérif Ousmane Madani Haidara et des 100 ans de sa mère, Assitan Traoré. Des prières et la lecture du Coran ont été les temps forts de cette cérémonie, déroulée en présence des dignitaires religieux et des responsables politiques et administratifs.

Abdoulaye DIARRA, Envoyé spécial.

Source: l’Indépendant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct