Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CEDEAO: enfin la fumée blanche

Les réseaux sociaux ont favorablement accueilli, ce 6 octobre 2020, la décision de levée de l’embargo de la CEDEAO qui pesait lourdement sur l’économie de notre pays après le coup d’État du 18 août 2020. Contrairement aux précédentes décisions où l’organisation sous régionale avait été vivement critiquée sur la toile, les internautes ont lancé cette fois-ci un ouf de soulagement. En plus de la levée des sanctions, l’organisation communautaire a appelé les partenaires bilatéraux et multilatéraux à soutenir le Mali. Ce qui ouvre la perspective de jours meilleurs pour un Mali enclavé et déjà sérieusement secoué par la crise sécuritaire au nord et au centre du pays. Voici votre Facebookan du jour.

 

Serge Daniel : Mali-Cédeao, levée des sanctions d’après mes informations.

Samuel Sidibe : Un pays enclavé n’a pas de choix.

Goîta Zeinaba Bamani : merci pour cette bonne nouvelle ! Qu’Allah aide le Mali à se relever.

Mohamedoune Illahda : Bon, c’était méchant. J’espère que le tout nouveau ministre de l’intégration africaine, avant de prendre un nouveau départ, doit dire ses quatre vérités à la CEDEAO. La réaction de la CEDEAO a été déplorable et les sanctions qu’elle a infligées au peuple malien étaient disproportionnées, donc contraires au droit international. Le fait que les militaires aient chassé le président IBK, ne peut justifier cette ingérence. IBK dont la destitution a été célébrée par la majorité du peuple malien.

Tahirou Sogoba : Bon vent !

Lassiné Diarra : Je prends acte de cette décision de la CEDEAO.

Mamadou Daba Diawara : Ils ont intérêt.

Oumar Ag Koteye : Il était temps, vraiment.

Daouda Djelideen Sanou : Vive le Mali ! Que Dieu bénisse le peuple souverain du Mali et qu’il inspire les autorités de la transition à une bonne gouvernance une refondation du Mali une révision des accords que le Mali a signés et qui ne profite nullement au peuple du Mali ! Un peuple un but…

Mohamed Ouedraogo : Pourquoi le point d’exclamation, donc ça reste à confirmer ?

Diakaridia Seydou Konaté : Ça nous fait plaisir beaucoup même. Merci !

Oumar KONE : cherche toujours à connaitre ce pays comme moi. Au nom de Dieu. Le Mali n’a pas à avoir peur d’une quelconque sanction de la CEDEAO. Nous sommes les poumons de l’UEMOA. Pour leurs propres intérêts. La CEDEAO et son maître vivent du Mali.

Daou Soyinka : ouf de soulagement pour cette couche de la population fragilisée !

Assadek AG HAMAHADY : Le Mali doit quitter la CEDEAO.

Josep Borrell FONTELLES : Suite à la levée des sanctions par la CEDEAO, l’UE est prête à accompagner la Transition pour rétablir l’ordre constitutionnel, et pour conduire les réformes prioritaires indispensables au Mali.

Buubu Ardo Galo Maasina : les sanctions sont levées. La CEDEAO insiste cependant sur la libération des personnalités civiles et militaires arrêtées le jour du coup d’Etat (ou leur mise à disposition à la justice, ndlr) et la dissolution du CNSP.

Etienne Fakaba Sissoko : les sanctions de la CEDEAO contre le Mali sont levées. La décision a été prise hier par l’organisation sous régionale. Elle appelle les partenaires bilatéraux et multilatéraux à soutenir le Mali.

Seguemo Guindo : le sérieux manque un peu dans ce pays ; mais une bonne nouvelle et bonne chance au nouveau gouvernement.

Oumar Diallo : on dirait que la CEDEAO utilise les techniques de manipulation d’iceberg slim.

Soumaila Diawara : c’est parce que l’UE a repris sa coopération avec le Mali hier matin.

Malick KONATE : après la levée des sanctions de la CEDEAO contre le Mali en début d’après-midi, une deuxième bonne nouvelle est en cours de téléchargement. A suivre…

Moh-Moh Jallow : est-ce une bonne nouvelle ou plutôt une mauvaise nouvelle ? C’est une nouvelle quand même. Allah Swt Ka Ba Maliba Kissi Yarabi

Gaoussou Ba : En tout cas, je n’ai pas encore reçu mon lien (Dawa) ce serait ma meilleure nouvelle de la journée.

Souleymane Traore : ok, mon grand Malick, on attend avec la meilleure de la patience. Le meilleur est à venir, Insh’allah, ça ira.

Mohamedoune Illahda : l’histoire retiendra que la CEDEAO a infligé des sanctions très sévères au peuple malien pour avoir renversé le régime corrompu d’IBK.

Mahamat Saleh ANNADIF : «Grâce au dialogue constructif entre la CEDEAO et les autorités de transition, les sanctions contre le Mali viennent d’être levées. Je me félicite de ce développement heureux qui vient au même moment que la formation du gouvernement.» Autant de bonnes nouvelles qui doivent nous permettre de nous concentrer sur les nombreux défis auxquels fait face la transition. RSSG Annadif.

Abdoulaye KONE : la CEDEAO vient de lever ses sanctions contre le Mali suite à la formation du nouveau gouvernement. Source : France 24.

Nangazanga Dao : Il n’y a pas de médias au Mali, toujours, toujours, source France 24, ou RFI, il est temps ces médias occidentaux se ressaisissent sur les informations concernant nos pays.

Adama Marico : ce n’était plus nécessaire, le syndicat des chefs d’État incompétents de l’Afrique de l’Ouest peut maintenir leur mascarade. Dieu demeure au contrôle, Inshallah…

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct