Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

BRAMALI : bras de fer entre l’UNTM, le Comité syndicat et le DG sortant

Suite au refus du Directeur général sortant de la société BRAMALI, Benjamin Bronne, d’admettre au sein de la société de syndicalistes dont plusieurs d’entre eux ont été licenciés et d’autres sur la liste d’attente parmi lesquels le secrétaire général du Comité syndical de la structure, Kaly Sidibé, qui avec le trésorier, Bandiougou Soumounou, sont présentement en prison à Koulikoro, le Secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) Yacouba Katilé, lui a adressé un courrier, le 8 juin dernier, pour tenter d’apaiser la situation. Mais la correspondance est restée sans suite.

Depuis quelques temps, le Comité syndical de la société BRAMALI, affilié à l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) dénonce les pratiques du DG Benjamin Bronne et son directeur des ressources humaines. Pour apaiser la tension, le secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé a adressé le 8 juin dernier une correspondance au DG sortant, mais silence radio.

Selon nos sources, depuis un certain temps, une cascade de licenciements a été engagée contre les membres du bureau syndical. Ainsi le secrétaire général adjoint, le secrétaire à l’information et le jeune frère du secrétaire aux finances ont été remerciés du service.

Par ailleurs, apprend-on, trois autres syndicalistes ont reçu, le mardi 8 juin dernier, 8 jours de mise à pied. Mais avant 84 temporises ont été licenciés.

Quant au secrétaire général, Kaly Sidibé, et le trésorier, Bandiougou Soumounou, ils traverseraient de moment difficile.

« La Direction a introduit par procuration à travers des employés de la société, une plainte contre les deux syndicalistes qui ont passé un mois en prison. Ils ne sont pas encore sortis, car une demande de licenciement a été introduite à l’inspection du travail. Je vous avoue que plusieurs travailleurs ont fait l’objet de menaces au sein de cette entreprise. Nous pensons avant le départ du DG, il veut faire le nettoyage du bureau syndicat », a révélé notre source. Avant d’ajouter que les parties étaient en début de semaine à Koulikoro devant l’inspecteur du travail.

La réticence à répondre à la correspondance de l’UNTM prouve le refus du Directeur général sortant de la société BRAMALI d’admettre la mise en place d’un Comité syndical qui est un droit pour les travailleurs.

En tout cas, l’UNTM n’entend point lâcher ses camarades syndicalistes entre les griffes des responsables de BRAMALI. La preuve, une mission de la principale centrale syndicale au Mali a été dépêchée à Koulikoro, lors de la comparution de ses camarades syndicalistes pour les soutenir.

Dans la même dynamique, le secrétaire général Yacouba Katilé, dévoile notre source, a exprimé dans son courrier, en date du 8 juin adressé au directeur sortant de BRAMALI, Benjamin Bronne, ses vives préoccupations quant à l’entrave de la liberté syndicale dans sa société et dénoncé en même temps les « actes ignobles » du Directeur des ressources humaines de BRAMALI, Mamadou H. Diallo, connu pour ces licenciements à la pelle à BRAMALI, comme partout où il a passé notamment à la Manutention africaine et dans une société minière de la place.

Ayant vent de l’implication de l’UNTM dans ce bras de fer avec le Comité syndical, le DG sortant tenter de jouer la carte de l’apaisement.

En effet, contacté par nos soins, Benjamin Baronne a expliqué que tout se passe bien avec ses amis syndicalistes. Et qu’il n’est au courant d’aucune mésentente entre l’administration et ses travailleurs.

« En ce qui concerne le courrier de l’UNTM, je l’ai reçu. D’ailleurs je vais échanger avec eux pour faire le point de la situation. Mais si vous voulez savoir davantage, adressez-vous au directeur des ressources humaines. Je suis en fin de mission. Depuis que je suis au Mali, je m’attends avec tous les Maliens, je n’ai pas de problèmes avec les syndicalistes, car ils sont mes amis », a déclaré au téléphone Benjamin Baronne, DG sortant de la société BRAMALI.

Aux dernières nouvelles, apprend-on, le secrétaire général du Comité syndical, Kaly Sidibé, et son trésorier, Bandiougou Soumounou, auraient été licenciés par le DRH, Mamadou H. Diallo. Lire la suite sur aumali…

 

Affaire à suivre…

Adama Diabaté

Source: l’indicateur du renouveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct