Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

BILAN DU CNSP DANS LA TRANSITION : KONIMBA SIDIBE S’EN PREND A BAH N’DAW.

Le président du MODEC a lancé un coup de gueule à l’endroit de celui de la Transition. Konimba Sidibé clash ouvertement le CNSP qu’il accuse de tirer les ficelles pour assurer la continuité de l’ancien régime. Pour lui , la gouvernance sera positive si le patron de Koulouba démet « immédiatement » de leurs fonctions les cadres nommés sur la base de considérations partisanes .

 

Ancien allié du régime IBK , ce cher Konimba Sidibé reste ancré à l’opposition. Il a adressé une lettre ouverte à Monsieur Bah N’Daw, Président de la transition afin de poser les bases d’une gouvernance vertueuse au Mali. Pour le finaliste de la députation à Dioïla , chaque journée qui avance est une victoire des corrompus et corrupteurs à l’assaut de l’appareil d’Etat depuis la chute de l’ancien Président .

Comme quoi , l’alternance qu’il a prôné en ralliant le camp de Soumaila Cissé depuis 2018 est encore loin d’avoir vu le jour. « La Transition n’a jusqu’à présent montré aucune volonté de rupture avec ce système qui a détruit notre pays et privé notre jeunesse d’avenir. Demande forte du peuple malien, la gouvernance vertueuse est l’un des cinq piliers de la refondation du Mali dont les quatre autres sont un ancrage durable du pays dans la paix, la sécurité et l’unité nationale, la consolidation du système démocratique, la consolidation de l’Etat de droit (dont la bonne distribution de la justice), et l’amélioration des conditions de vie des populations. » averti l’ancien ministre.

Konimba Sidibé invite à une épuration de la corruption sous toutes ses formes qui est la cause majeure de la situation actuelle du Mali , lui qui était dans le monde des investissements.  Ainsi , la probité, la compétence, le professionnalisme, le mérite et l’engagement au service des populations et l’impartialité des agents de l’Etat restent les conditions de réussite de la Transition. Poser les bases de cette gouvernance vertueuse renvoie dans l’immédiat à nettoyer l’appareil d’Etat des dirigeants corrompus, à les traduire devant les tribunaux pour mettre fin à l’impunité.

Avec le rapport du VEGAL qui vient de tomber , il est clair que Konimba aura des échos . Sauf qu’il a dans sa ligne de mire les anciens ministres, anciens députés, Gouverneurs, Préfets, et autres directeurs de structures publiques qui ont mis l’Etat en coupe réglée à des fins personnelles et/ou partisanes (la famille, le clan, le parti politique, etc.). Ceux-là mêmes qui ont exercé leurs fonctions dans l’appareil d’Etat pour en tirer un profit personnel et/ou à d’autres fins privées au détriment de l’intérêt général.

Il prévient le Président N’daw que ce sont eux qui ont érigé le népotisme, le clientélisme et le détournement de biens publics en systèmes de gestion . L’homme fort du MODEC invite donc à nettoyer l’appareil d’Etat de ces dirigeants corrompus en démettant immédiatement de leurs fonctions , les cadres nommés sur la base de considérations partisanes sans considération du mérite et/ou privilégiant des intérêts privés (personnels, du clan, de la famille, d’un parti politique, etc.) dans l’exercice de leurs fonctions au détriment de l’intérêt général lorsque cela est avéré.

L’opposant propose de nommer de nouveaux dirigeants compétents, intègres professionnels, impartiaux dont l’engagement pour le service public ne fait l’objet d’aucun doute. Ce qui mettra fin au fameux  « pousse-toi que je m’y mette » pour se servir à son tour au détriment de l’intérêt général selon l’associé de Moussa Mara.

Le CNT reste aussi à l’ordre du jour pour l’ancien député qui invite à ce que l’actuel numéro 1 du Mali n’accepte qu’il ne serve de refuge à des corrompus ou corrupteurs, à l’instar de l’Assemblée nationale dissoute. « Que ceux qui font preuve d’un grand activisme en ce moment pour la quête de ce refuge sachent que nous les avons compris et que tout sera fait pour leur barrer la route » a averti Mr Sidibé.

Il ne (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU VENDREDI 06 NOVEMBRE 2020

BAMOISA

Source : NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct