Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bétisier : Les armoiries baladeuses

Dans notre Bled en transition, il y a ceux qui usent et ceux qui mésusent des armoiries qui deviennent baladeuses et hétéroclites au grand dam du quidam profane. Dans la rue, des rabatteurs attroupent des dindons qui vont se faire farcir par le matraquage et le gazage de la flicaille, au prétexte de faire dégager nos cousins que nous avons appelé en catastrophe en 2012 quand Iyad et sa horde de zinzins avaient promis d’aller prendre leur thé à Koulouba.

C’est le sujet de votre BETISIER du jour.

Les armoiries baladeuses
Les armoiries sont l’ensemble des signes héraldiques, des emblèmes d’un État, d’une ville, d’une famille ; les marques distinctives de familles, de collectivités ou d’individus, représentées selon des règles définies, sur un écu.
Les armoiries de la République du Mali portent sur un fond bleu ciel : au centre la mosquée de Djenné en gris argile; au-dessus de la mosquée, le vautour légendaire en vol plané, en gris foncé ; au-dessous, le soleil levant en jaune or ; devant le soleil, deux arcs opposés tendus par leurs flèches en noir ; sur le pourtour, en haut « République du Mali » ; en bas « Un peuple-Un But-Une Foi », le tout en lettre d’imprimerie noires.
Pour ce qui est de la conformité à la LOI N° 07-018 / DU 26 FEV 2007 RELATIVE AUX ARMOIRIES DE LA REPUBLIQUE, tout est nickel. Enfin presque. Parce qu’au CNT, si deux arcs opposés tendus par leurs flèches sont bien en noir, contrairement à l’Education nationale où deux arcs opposés tendus par leurs flèches sont en blanc, il semble que le légendaire vautour légendaire en vol plané a continué à planer jusqu’à disparaître du cercle de l’emblème. On est où là ?
Mais un autre bazar dégomme les plus sourcilleux sur l’ordre et la discipline. Selon qu’on soit au ministère de l’Education nationale au Conseil National de Transition (CNT), les armoiries du Mali ont une position plutôt baladeuse. En tout cas, le profane a toujours vu l’emblème du Mali en haut et à gauche des documents officiels et certains édifices publics autorisés par l’article 3 de la LOI N° 07-018 / DU 26 FEV 2007 RELATIVE AUX ARMOIRIES DE LA REPUBLIQUE qui stipule : ‘’les actes, papiers de correspondances et enveloppes du Président de la République, du Chef du Gouvernement, du Président de l’Assemblée Nationale, du Président de la Cour Suprême, du Président de la Cour Constitutionnelle, du Président de la Haute Cour de Justice, du Président du Haut Conseil des Collectivités, du Président du Conseil Economique, Social et Culturel, du Médiateur de la République, du Vérificateur General, des Ministres, des Chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires portent à leurs entêtes les armoiries de la République.
Les armoiries de la République peuvent être portées sur les pièces nationales d’identité : carte nationale d’identité, passeport diplomatique, passeport de service, passeport ordinaire.
Les armoiries de la République peuvent être utilisées sur les monuments et bâtiments publics, sur la voie publique à l’occasion des cérémonies officielles’’. Mais, au CNT, il semble qu’il n’y a pas de position fixée adoptée jusqu’à présent. On ne va quand même pas le pendre puisqu’il cherche sa voie et même ses missions.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct