Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Attentat au restaurant «La Terrasse» : La chasse aux terroristes par les forces spéciales se poursuit

Depuis l’attentat commis dans la nuit du 6 au 7 mars 2015 au restaurant «La Terrasse», qui a occasionné plusieurs morts dont un Français, un Belge et trois Maliens, le gouvernement s’est vite attelé à mettre en place un moyen conséquent afin d’arrêter les auteurs de cet acte ignoble. C’est ainsi que des instructions fermes ont été données aux forces spéciales maliennes qui ne veulent rien lâcher.

ibrahim boubacar keita president malien ibk visite restaurant hotel maquis terrasse

Dans ce dossier, le gouvernement du Mali, à travers son porte-parole, Choguel Kokala Maïga, a décidé de mieux communiquer pour donner des informations réelles à la population concernant les auteurs de l’attentat à «La Terrasse». C’est pourquoi le ministre porte-parole du gouvernement, à chaque évolution de la situation, fait appel à la presse nationale et internationale.

Lors d’une conférence de presse, le ministre Choguel Kokala Maïga a informé les journalistes que dans la nuit du 12 au 13, entre 1h et 3h  du matin, l’unité spéciale des forces de sécurité a découvert dans un immeuble situé à Magnambougou une situation suspecte. Cette unité qui relève de la Sécurité d’Etat a pris d’assaut  l’immeuble. Assaut au cours duquel, le terroriste du nom de Mounouri Cissé, originaire du Cercle de Bourem, a été tué suite à l’explosion d’une grenade que lui-même avait préparée en défense à la porte de sa chambre.

Quelques jours plus tard, soit dans la nuit du mercredi à jeudi dernier, entre 21 et 22h, les forces spéciales ont mis la main sur trois autres personnes, toutes ressortissantes de la région de Gao. Le premier complice arrêté se nomme Boubacar Traoré alias Boua. Il travaillait pour une société de transport sur l’axe Gao-Bamako.

C’est lui qui, après avoir reconnu les faits qui lui sont reprochés, a dénoncé deux autres complices qui sont deux frères de la même famille. Il s’agit de Mohaloud Maïga et Salia Maïga, tous du cercle Bourem, précisément d’un village non loin de celui du terroriste Mounirou Cissé, abattu la semaine dernière par les forces spéciales.

Par ailleurs, les investigations des forces spéciales ont permis de découvrir que ce sont ces trois personnes qui ont facilité le déplacement des terroristes de Gao à Bamako. Boubacar dit Boua a, au cours de son interrogatoire, avoué avoir été un ami d’enfance de Mounirou Cissé, qui lui a même donné les moyens pour payer les tickets de transport des terroristes  de  Gao à Bamako. C’est ainsi qu’après l’arrestation de ces trois personnes, les enquêteurs se sont rendus compte que ce sont au total trois terroristes et non deux qui ont perpétré l’attaque contre le restaurant «La Terrasse».

Le ministre porte-parole du gouvernement invite les populations à plus de vigilance. «Je demande aux populations de redoubler de vigilance. Il faut qu’elles aident les forces de sécurité du Mali.  Une certaine vigilance de la population aurait permis d’éviter cet acte», a estimé Choguel Kokala Maïga au cours d’une autre conférence de presse.

 

Diango COULIBALY 

Source: Le Reporter

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct