Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ATTAQUE TERRORISTE DANS LA RÉGION DE SIKASSO : 8 AGENTS DE SANTÉ ENLEVÉS ET UNE MAIRIE INCENDIÉE

Au Mali, la crise de 2012 commence à gagner du terrain depuis un certain temps. Du nord, elle est descendue au centre avec des multiples attaques et massacres djihadistes. Aujourd’hui les attaques ont changé de direction, le sud est désormais la cible.

De nombreuses attaques et enlèvements sont signalés dans plusieurs localités dans la région de Sikasso. Dans la nuit du 14 au 15 mars, les localités de Koumbia et Tiéré ont été la cible des djihadistes. La Mairie de Koumbia incendiée et 8 agents de santé enlevés dans ville de Tiéré.

Un gendarme tué, deux personnes blessées, des véhicules et motos incendiés, c’est le bilan de l’attaque qui s’est déroulée le  mercredi 10 juin 2015  contre une localité malienne du sud, des attaques terroristes. 

C’était la première attaque dans  la région de Sikasso. 6 ans après ils récidivent.  Au moment où les politiciens, les religieux et les militaires  se lancent des flèches, les djihadistes progressent et gagnent en superficie. Selon nos sources,  ce lundi 15 mars vers 14h,  les djihadistes ont incendié les locaux  de la mairie de Koumbia localité située dans le cercle de Yorosso. Plus loin dans la même journée   huit (8) agents de santé ont été enlevés par des présumés djihadistes dans l’enceinte de la mairie de Tiéré une localité situé dans la région de Koutiala, toutes les deux localités sont dans la région de Sikasso.

 

Le poste frontalier de (Hérémakono) Sikasso-Bobo Dioulasso (Burkina) a été la cible d’une attaque dans la nuit du dimanche au lundi 1er  mars. Les témoins soutiennent que c’est près d’une centaine d’hommes armés et en motos qui ont perpétré cette attaque.

15 jours après,  des attaques simultanées dans deux localités différentes.  Selon nos sources, le maire de la commune de Koumbia a raté de justesse un enlèvement lors de cette attaque, ce qui a poussé les présumés djihadistes à incendier les locaux.  

 

En début du mois de  février 2021, le Directeur de la DGSE française, Bernard Emié, dévoilait une vidéo, lors d’un comité exécutif du ministère de la Défense consacrée au contre-terrorisme, recueillie un an plus tôt par des sources  de l’agence de renseignements français sur laquelle on distingue les chefs d’Al-Qaïda au Sahel…

Source: lesoirdebko

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct