Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Accord pour la paix et la réconciliation : LES ÉQUIPES D’APPUI REÇOIVENT LA TRADUCTION

Le ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar, et la Directrice de Projet de la Coopération d’Allemagne, Mme Anne Niemeyer, ont saisi l’opportunité de la session inaugurale des activités des équipes régionales d’appui à la réconciliation pour remettre le document appelé «l’Accord pour la paix et la réconciliation en 20 questions/réponses». Ce document qui facilite la compréhension est également traduit en 13 langues nationales. C’était mercredi dernier à l’Olympe hôtel de Bamako.

mohamed el moctar ministre reconciliation

Il faut rappeler que toutes les régions étaient représentées à cette première rencontre qui visait à former les différents membres des équipes d’appui. Des séances de rappel de leurs connaissances avaient déjà été établies sur le fonctionnement de notre administration, sur les techniques de la médiation, sur les valeurs et les fondements de la société malienne.
A partir de cet instant, explique le ministre El Moctar, «vous êtes outillés pour assurer vos nouvelles responsabilités» qui consistent à ramener la paix dans nos villes et campagnes, à promouvoir le vivre ensemble et partant, donner une nouvelle dimension à la Réconciliation nationale. Celle-ci est un axe central de l’Accord pour la paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger.
Le département de la Réconciliation est dédié à la mise en œuvre de ses dispositions pertinentes, à faire la synthèse de l’important document en vingt questions-réponses et cela grâce à l’appui de la coopération allemande.
Mohamed El Moctar a indiqué que cette rencontre avec les équipes d’appui à la réconciliation sera biannuelle. Dans le même temps, il a engagé les équipes de Ségou et de Mopti à plus de dynamisme afin de trouver une solution, car la question du Centre du pays demeure une préoccupation du gouvernement. «Ils ont désormais en mains cet important outil de travail. Il sera leur bréviaire de tous les jours et de tous les instants. Avec ces vingt questions-réponses, le citoyen moyen trouvera réponses à des questionnements sur le document de paix», dira le ministre.
Mme Anne Niemeyer a expliqué que ce produit est légitime car il est issu de la volonté des Maliens à faire la paix. Ce document qui est le fruit d’un important travail du ministère en charge de la Réconciliation a d’abord été édité en 5.000 exemplaires dans sa version française. Puis, il a été traduit dans les 13 langues nationales de notre pays par l’Institut national des langues du Mali.

Youssouf DOUMBIA

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct