Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Zone aéroportuaire: enfin l’Etat s’assume

Après la grande opération de démolition de Souleymanebougou, en 2015, les autorités de la transition ont pris la courageuse décision de faire déguerpir toutes les constructions illicites dans la zone aéroportuaire. Cette opération qui concernera plus de 7 000 hectares est diversement appréciée par les Maliens. Si beaucoup estiment que force doit rester à la loi, certains tentent d’accuser les autorités. Dans les discussions sur les réseaux sociaux, le maire du district et les occupants de la zone sont sévèrement critiqués. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

AMARA Bathily Page : rectification sur les démolitions. Affaire de zone aéroportuaire là, ce n’est pas des occupations illicites hein, c’est Adama Sangaré qui les a morcelés et vendu il y a environ 4 ans, si je ne me trompe pas. Depuis ce matin je vois des publications dont certaines font la publicité des autorités de la transition et d’autres parlent de gens qui se croiraient intouchables ; mais personne ne dit que c’est le même clan de la transition (comme c’est le même clan IBK) qui a légalement vendu ces terres à des innocents qui sont en train de perdre leur argent aujourd’hui. J’ai été personnellement sur les lieux avec un géomètre au moment des ventes (il y a environ 4 ans) et je suis allé vérifier les papiers à la mairie centrale de Bamako. C’était plus de 3 000 permis vendus.

Ciwara Tièfaring : Amara Bathily, c’est illicite, étant donné qu’ils savaient bien que cette zone n’est pas faite pour y construire des logements. Eux aussi bien que Adama doivent être sanctionnés. Nul n’est censé ignorer la loi.

Alassane Sidibe : Ciwara Tièfaring ce n’est pas ce qu’il pense, c’est bien toute la zone aéroportuaire qui est concernée.

Ciwara Tièfaring : Alassane Sidibe justement, qu’il cherche à connaître les textes qui régissent la zone aéroportuaire. Si je ne me trompe pas il est interdit d’y construire dans un certain rayon et la zone est même délimitée avec des poteaux bornes. Arrêtons de justifier l’indéfendable.

Adama Doumbia : Ciwara Tièfaring c’est le maire qui devrait prendre connaissance de ces textes avant de délivrer des permis. Les gens qui sont dans ce cas doivent être dédommagés, car le maire représente l’État.

Ciwara Tièfaring : Adama Doumbia mon cher, cherchons à connaître nos lois. Tu sais quand même que le maire n’est pas la loi et qu’il est poursuivable lorsqu’il la viole. D’autre part, avant d’acheter un terrain, tu as le devoir de vérifier l’authenticité des documents.

Mariam Samake : Adama Doumbia alors qu’ils portent tous plainte contre ce maire, parce que ce dernier est censé connaître les lois et donc savait ce qu’il faisait depuis le début en leur vendant ces terrains. Le maire les a escroqués et doit être poursuivi.

Abass Diallo : Absolument mon cher tu as bien dit, les gens ont leur permis payé au Trésor public enregistré au domaine.

AMARA Bathily Page : Karim Diarra moi-même j’ai renoncé à l’achat, heureusement.

Boubacar Ah Maiga : le bon sens voudrait qu’ils n’achètent pas des parcelles dans la zone aéroportuaire visiblement délimitée. C’est une énorme perte pour le pays de devoir casser des milliards d’investissements. Mais nous ne devons pas encourager l’anarchie.

Dangote Mohamed Keita : ce n’est pas Adama Sangaré, il est innocent. C’est plutôt IBK qui a donné l’autorisation.

Ehiya Mohamed Ansary : Ça fait mal, c’est ça le Mali. C’est décourageant.
Modibo Diallo : quand on mise sur un mauvais cheval, il y’a toujours des surprises désagréables. Ils ont misé sur la faiblesse de l’État pour faire des actes illégaux, maintenant ils doivent assumer.

Oumar Toure : occupation illicite avec quelle complicité Svp. Qui a vendu ces parcelles devant Dieu et les hommes ? Pourquoi laisser les gens investir jusqu’à ce niveau… ? Où sont les structures de contrôle? A qui profite cette magouille ?
Ciwara Tièfaring : quand tu sais qu’un objet est volé et tu que l’achètes quand même, on appelle ça comment? Nul n’est censé ignorer la loi.

AMARA Bathily Page : Ciwara Tièfaring quand l’État qui représente la loi vend un objet volé à ton frère, peux-tu parler d’ignorance de la loi?

Ciwara Tièfaring : AMARA Bathily Page nul n’est au-dessus de la loi. L’état n’est pas la loi.

Amara Bathily : de plus j’ai dit que ceux qui se disent victimes et ceux qui leur ont vendu doivent être sanctionnés. Si on te vend un terrain sur le pont Fahd, tu vas y construire ta maison? Avant d’acheter quelque chose, tu dois chercher à savoir si la chose est claire et licite. Même si c’est l’Etat qui vend, l’Etat n’est pas la loi, jamais. La preuve est que l’état est poursuivable. Donc je m’en tiens à ‘’nul n’est censé ignorer la loi’’.

Macire Diop : c’est vrai lorsqu’on n’a pas encore construit sa propre maison, on ne peut que se réjouir du malheur et de la souffrance des autres. La loi c’est certes la loi, mais il faut une application intelligente pour ne pas faire de frustrés.

Gabriel Tienou
Quand une affaire n’est pas claire, évitez de vous y engager. Tous ceux qui ont fait des constructions sur l’esplanade de la zone aéroportuaire savaient pertinemment qu’ils étaient dans l’anarchie.

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct