Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Visite du ministre Ben Kattra à Ségou: du matériel de plus de 74 millions de FCFA aux jeunes ruraux

En visite le vendredi 30 mars 2018 à Ségou, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Maouloud Ben KATTRA, a remis, un important lot de matériels agricoles composés de 27 motoculteurs, 40 charrettes et ânes, 80 pulvérisateurs, 200 daba, 200 pioches, 80 brouettes, 200 râteaux, 400 faucilles, 80 bâches, 4000 sacs de 50 kg, des semences de riz, de fonio et de sésame, et des engrais DAP. Ces donations sont d’une valeur de 74 663 500 francs CFA, offerts gracieusement à des jeunes ruraux.

C’était en présence des membres de son Cabinet, du représentant de la FAO au Mali, du gouverneur de la région de Ségou, du représentant du gouverneur de Sikasso, des présidents des Conseils régionaux de Ségou et de Sikasso, des directeurs, Chefs et Coordinateurs des services centraux et personnalisés, Projets et Programmes du département, du Coordinateur national du Projet FAO « Contribution à l’insertion professionnelle et au renforcement de la résilience des jeunes en milieu rural dans le centre sud au Mali ».
On notait également, la présence des représentants des organisations professionnelles agricoles, de la société civile et du secteur privé, des présidents des groupes de jeunes bénéficiaires de Ségou, San, Bla, Tominian et Yorosso etc.
Cette cérémonie de remise s’est déroulée en marge des travaux de la Journée d’information et de sensibilisation sous le thème : « L’Agriculture source de création d’emplois pour les Jeunes » dans la cité des balanzans.
Cette remise s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’objectif spécifique se rapportant à la formation et l’insertion professionnelle en vue d’améliorer le taux d’emploi des jeunes, en appui au gouvernement du Mali.
En effet, le gouvernement du Mali, à travers sa politique agricole qui est orientée vers la professionnalisation des exploitations agricoles de type familial, la promotion de l’entrepreneuriat agricole et la résistance des acquis aux impacts environnementaux, aux changements climatiques, et aux catastrophes naturelles, s’est fixé comme ambition une stratégie de croissance plus stable et créatrice d’emplois durables.
Cette stratégie de croissance est axée sur le secteur agro-sylvo-pastoral et la diversification agricole. Elle définit aussi la formation et l’insertion professionnelle des jeunes demandeurs d’emploi, comme l’une des priorités du Gouvernement.
Cette stratégie bénéficie de l’appui de nombreux partenaires au développement du Mali. Ainsi, le projet intitulé GCP/MLI/044/LUX : « Contribution à l’insertion professionnelle et au renforcement de la résilience des jeunes en milieu rural dans le centre sud au Mali » mis en œuvre par la FAO, sous la tutelle du département de l’emploi et en étroite collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de l’ONG SOS-faim et le Bureau International du Travail (BIT), se veut une contribution à cette stratégie à travers notamment les outils et approches qu’il développe pour adresser la question de la formation et l’insertion professionnelle des jeunes ruraux.
En cela, il se propose de répliquer dans la zone de concentration Sud du PIC III que sont les régions de Ségou notamment dans les Cercles de Ségou, San, Tominian, Bla, et Sikasso dans le Cercle de Yorosso, une approche novatrice de formation des jeunes et de leur insertion basée sur l’approche JFFLS (Junior Farmer Field and Life Schools) et le Partenariat Public-Privé comme approche intégrée de renforcement de capacités et d’insertion professionnelle des jeunes filles et garçons des zones rurales dans les chaînes de valeur agroalimentaire porteuses.
Elle contribuera directement à la création d’au moins 200 nouveaux emplois et à l’amélioration de la qualité d’environ 500 emplois pour les jeunes femmes et hommes ruraux. Cette action permettra aussi de renforcer les capacités de production des groupes de jeunes dans les filières riz, sésame et fonio. Ce qui conduira, selon les responsables du projet, à une augmentation de rentabilité des différentes exploitations agricoles.
L’approche utilisée par le projet est l’école pratique d’agriculture et apprentissage à la vie pour les jeunes ou JFFLS (Junior Farmer Field and Life Schools), qui concerne spécialement les jeunes et qui prône l’esprit d’initiative des jeunes vulnérables pour qu’ils entreprennent des actions de nature à assurer leur autonomisation.

Abdoulaye OUATTARA

info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct