Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Violences contre les « Africains noirs » suite aux propos du président Kaïs Saïed: Le chargé d’affaires tunisien au Mali reconnait la blessure au couteau de l’étudiant malien, Moussa Traoré, et affirme que » l’agresseur a été arrêté «

Le Chargé d’Affaires de l’Ambassade de Tunisie au Mali, Mohamed Amine Ben Aoun, a animé un point de presse, hier, lundi 6 mars, à sa représentation diplomatique, à l’ACI 2000. Tout en réaffirmant  » l’africanité de la Tunisie et son engagement à travailler avec tous les pays africains pour une migration régulière « , il a reconnu l’agression au couteau de l’étudiant malien, Moussa Traoré, à Bizerte, ajoutant que le présumé auteur serait  » un délinquant primaire  » qui a été arrêté.

Aux dires du diplomate tunisien, après les propos du président Kaïs Saïed, le 21 févier dernier, les autorités de son pays se sont engagées à apaiser la tension avec  » leurs frères africains « . Il évoquera ainsi des communiqués d’éclaircissement, des mesures d’accompagnement prises en faveur des migrants africains mais aussi une réunion, qui a eu lieu, le dimanche 5 mars dernier, entre le ministre des Affaires étrangères de la Tunisie et les diplomates africains accrédités dans ce pays. Ainsi, au terme de cette rencontre, ces diplomates ont pu comprendre la démarche tunisienne, qui est de «  lutter contre l’immigration irrégulière  » et  » favoriser la migration régulière « , source de richesse et de développement.

S’il s’est insurgé contre certaines informations, qu’il a qualifiées de Fake news, distillées par «  ceux qui veulent ternir l’image de la Tunisie « , le diplomate a reconnu cependant l’agression physique dont a été victime l’étudiant malien, du nom de Moussa Traoré, à Bizerte, et qui a été blessé au visage avec un couteau. Il a condamné cet acte et soutenu que le présumé agresseur est  » un délinquant primaire, connu des services policiers en raison de ses antécédents « . Le chargé d’affaire d’ajouter que l’individu a été interpellé.

Il a soutenu que la Tunisie est déterminée à protéger tous les résidents sur son territoire et n’a expulsé aucun étranger de son territoire et ceux qui ont été rapatriés l’ont été de leur plein gré et en étroite collaboration avec le gouvernement tunisien et ceux des pays concernés.

YC

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct