Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Tabaski: Sur fond de Covid-19, IBK prône la prudence, le recueillement et le pardon

Dans son message à l’occasion de l’Aïd Al Kébir 2020, le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, appelle à la prudence pour « éviter d’être un agent de propagation du virus » qui est, à son sens, « un acte de foi dont chaque musulman, chaque citoyen doit s’en montrer capable. »

La communauté musulmane a  célébré, ce vendredi 31 juillet 2020, l’Aïd Al Kébir 2020, communément appelé fête du mouton ou la Tabaski. Une fois de plus, à la veille, le Président malienne IBK a rendu grâce à Allah SWT qui lui accorde le privilège, « en ce jour chargé de symboles, de pouvoir adresser à chacune de ses compatriotes, à toute la nation comme à la Umma islamique, ses « vœux de santé, de prospérité et de succès ».

« L’Eid El Kébir que nous célèbrerons demain est aussi jour de recueillement et de pardon. Puissent nos morts être parmi les bienheureux, nos malades recouvrer la santé. Puissent les offenses subies ou causées, être mutuellement pardonnées ! Puisse le Mali rassemblé et apaisé poursuivre l’œuvre de stabilisation et de développement dans laquelle il est engagé ! Puissent tous les enfants de ce grand pays de foi et de labeur regarder dans la même direction ! », a-t-il souhaité.

Pour le Chef de l’Etat malien, l’année 2020 aura été des plus éprouvantes en raison notamment de la pandémie du coronavirus qui continue d’imposer au monde entier des restrictions drastiques. D’où sa pensée particulière pour les fidèles qui n’ont pu, à cause de ladite pandémie, accomplir cette année le hadj, lequel s’est déroulé dans l’austérité que nous savons !

« Permettez également que je redise ici que la COVID-19 n’est pas finie, que la fin du couvre-feu hélas ne signifie pas la fin de la pandémie. Nous devons nous protéger, protéger les plus vulnérables d’entre nous, en respectant les mesures-barrières, en se faisant obligation de porter le masque facial en tout lieu et à tout moment. Eviter d’être un agent de propagation du virus est, à mon sens, un acte de foi dont chaque musulman, chaque citoyen doit s’en montrer capable« , conseille-t-il.

Le Président Kéita a terminé par une pensée pour son « bien-aimé cadet Soumaila Cissé ainsi que pour tous les otages injustement détenus au Sahel ».

CYRIL

Source: Icimali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct