Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sur la question des caricatures, Macron donne des précisions

Alors que le monde musulman est en ébullition contre des propos qui lui sont attribués, le président français procède des mis au point. Il fait voir une déformation de ses propos.

« Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d’autres reculent ». Voilà la goutte d’eau qui a fait déborder la vase dans les pays musulmans. Ce discours du président français Emmanuel Macron lors des funérailles du professeur Samuel Paty, assassiné en France par un islamiste, a donné lieu à des vagues de protestations allant jusqu’au boycott des produits français et à la tenue de propos désobligeants à l’endroit de cette république. En effet, dans les pays musulmans, nombreux sont ceux qui ont vite interprété ces propos de Macron comme un appel à la caricature du prophète. Macron rassure : « Nous n’avons aucun problème avec l’islam ».

Au cours de cette interview accordée à la chaîne de télévision arabe Aljazeera, samedi 31 octobre 2020, M. Macron a fait des mis au point sur ce sujet. « On m’a fait dire : “Je soutiens les caricatures humiliant le prophète”. Moi, je suis favorable à ce qu’on puisse écrire, penser, dessiner librement dans mon pays. C’est un droit, ce sont nos libertés. Je comprends que ça puisse choquer, je respecte cela, mais il faut en parler », a-t-il précisé avant de laisser entendre que ces caricatures touchent toutes les religions. Selon le président de la République française, elles traduisent le règne de la liberté d’expression qui donne le droit à chaque citoyen de parler de l’autre.

Emmanuel Macron a été on ne peut plus clair. Son combat, c’est d’ailleurs pour les musulmans et contre le terrorisme, l’extrémisme violent et les discours de justification de cette violence. « Ce terrorisme qui est fait au nom de l’islam est un fléau pour les musulmans de l’humanité », a-t-il fait savoir pour ensuite souligner les conséquences de ce terrorisme sur le monde musulman : « Durant les quarante dernières années,  plus de 80 % des victimes de ce fléau sont des musulmans ».

Néanmoins, le locataire de l’Élysée dit comprendre ces réactions dans le monde musulman. Elles s’expliquent par des mensonges et des détournements, a-t-il expliqué.

Togola

Source: Le Pays
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct