Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Solidarité ramadan et réponse au Covid-19: les 600 millions de la Fondation volontaires d’Afrique

Pour marquer sa solidarité envers les musulmans, en ce mois béni de ramadan et apporter sa contribution à la prévention du COVID-19, la Fondation Volontaires d’Afrique de notre compatriote Samba BATHILY fait don de 600 millions FCFA à 12 pays d’Afrique, à raison de 50 millions par pays. Chez nous, une série de distributions de matériels sanitaires et de vivres a émaillé toute la journée du vendredi dernier. Focus sur les activités d’un philanthrope.

 

De mémoire de journaliste, c’était pour la première fois que la Maison de la presse recevait d’un particulier une donation aussi importante que celle faite par M. BATHILY : 5 tonnes de riz ; 5 tonnes de sucre ; 50 kits de lavage des mains ; des masques et des flacons de gel hydro alcoolique.

Au  nom de la presse, Alexis Kalambry a salué l’importance du geste qui est une première à ce niveau. Il y voit une invite à davantage d’implication dans la sensibilisation à la prévention du COVID-19 et de promettre de faire en sorte que la profession en bénéficie.

Même son de cloche, chez Mme Dado CAMARA qui s’est fait un devoir de reconnaissance envers M. BATHILY.

Le Président de Maison de la Presse, Dramane Aliou KONE, souligne qu’en 6 ans, c’est la première fois que la faîtière reçoit une donation d’une telle importance, et d’engager à un devoir de mémoire.

M. BATHILY après avoir situé son geste dans le cadre de la solidarité du mois de ramadan, mais également de la lutte contre le COVID-19 dont on ne connaît pas les limites du ravage, a  rappelé sa relation de longue date avec la presse.

La Fondation Volontaires d’Afrique a également eu un geste de solidarité envers les Peulhs Bororo du Niger piégés au Mali, après la fermeture des frontières suite à la propagation du COVID-19. C’est l’ambassadeur du Niger, Mamoudou MOUMOUNI, qui a réceptionné les dons, en sa résidence à la Cité du Niger : 1 tonne de riz ; 1 tonne de sucre ; 10 paquets de lait ; 500 masques.

Pour le grand couturier Alphadi, humainement et socialement, ce geste est important; d’autant plus qu’il permet à ses compatriotes de tenir jusqu’à ce que les portes du pays s’ouvrent.

M. BATHILY y a révélé qu’il envisageait de donner à 10 pays de la sous-région 50 millions chacun, soit un total de 500 millions.  En ajoutant le Rwanda et l’Éthiopie, le montant global s’élève à 600 millions FCFA.

Dans son package, il y a annoncé la distribution d’un système solaire dans les zones rurales où il n’y a pas de courant, permettant de faire de la télémédecine et de faire fonctionner un laboratoire de chlore pour la fabrication de désinfectants.

La Fondation annonce également la remise de 20 000 masques par pays. En choisissant Alphadi pour les confectionner, elle entend donner un coup de pouce aux créateurs locaux, et prouver qu’on n’a pas besoin de tout importer.

L’ambassadeur a expliqué qu’avec la propagation du COVID-19, tous nos pays ont pris des mesures saluées, mais ayant des conséquences comme l’empêchement de voyager, avec des personnes qui se retrouvent bloquées sur d’autres terres. C’est le cas des 406 Bororo, pour la prise en charge desquels il a sollicité le Gouvernement malien et les bonnes volontés. La réponse de la Fondation Volontaires d’Afrique a été prompte.

Pour la symbolique, il est heureux que des Africains aident d’autres Africains.

Il est également heureux de la réflexion du donateur d’aider nos artisans ; dès lors qu’avec les immenses ressources dont regorge le Continent, il pourrait s’en sortir.

Dans sa générosité, M. BATHILY n’oublie pas les structures de santé ; d’où son dévolu sur la FENASCOM qui doit se partager avec l’Association des sages-femmes du Mali 10 sacs de sucre ; 5 thermoflashs ; 500 masques ; 40 kits de lavage des mains ; 40 flacons de gel hydro alcoolique ; 40 flacons de savon liquide ; 10 filtres à eau.

Le donateur a souligné l’importance des filtres à eau qui tuent 99% des bactéries, protégeant de ce fait les nouveau-nés.

Le Président de la FENASCOM, Yaya Zan KONATE n’a pas tari de remerciements à l’endroit du donateur, dans la mesure où la sensibilisation se matérialise par des supports qu’il vient de leur offrir.

Pour YALCOUYE Awa GUINDO, sauver la vie d’une sage-femme, c’est sauver l’humanité, parce que son rôle est de sauver la femme et l’enfant. Ce geste vient à point nommé, a-t-elle salué.

D’autres structures, telle la pouponnière de Nyamana ont également reçu des dons.

PAR BERTIN DAKOUO

INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct