Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

« Si l’opposition s’hasarde à aller en rang disperser, IBK les battra… », dixit Ras Bath

Les premières consultations populaires du Collectif pour la défense de la République (CDR), a eu lieu, le samedi 24 mars 2018, au Carrefour des jeunes, sous la présidence de son président, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath.

Ces premières consultations populaires du Collectif pour la défense de la République (CDR) avaient pour objectif aux 480 délégués venus de l’intérieur comme de la diaspora de faire l’état de lieu de la santé, de l’éducation, de la sécurité, de la question de l’emploi, du respect des droits de l’homme, de la gouvernance, de l’agriculture et du foncier. Selon son leader, Mohamed Youssouf  Bathily à quatre mois des élections, il était important pour le CDR qui s’inscrit dans la dynamique de rupture de construction citoyenne d’initier les populations aux techniques d’évaluation de leurs propres vies. «A travers ces évaluations, nous allons faire un manifeste », a informé l’activiste. Pour lui, ce manifeste sera la vision de l’ensemble des membres du CDR sur les domaines étudiés.

Selon lui, tout vote doit être fait suivant la réflexion d’un citoyen et chaque citoyen doit, en votant, savoir le programme pour lequel il doit voter. « Ces formations seront l’occasion pour les militants du CDR à ne plus voter pour un candidat pour du thé mais pour la qualité du programme dont il est porteur », estime-t-il. De révéler que le CDR entamera d’autres formations pour apprendre aux citoyens à comment veiller sur le bon déroulement des opérations de vote. « Chaque militant CDR sera à la fois un citoyen qui va prendre part au vote mais aussi veiller au bon déroulement des élections. J’invite mes militants à ne plus compter sur l’Imam, le Chef du village … mais sur soi-même», dit-il. Avant de soutenir que si l’opposition s’hasarde à aller en rang disperser, IBK les battra car il a l’appareil d’Etat et plus de moyens que ses opposants. Il y a la nécessité d’une candidature unique, souhait-il.

Notons que la cérémonie d’ouverture de ces concertations a enregistré la présence des familles fondatrices de Bamako, plusieurs chefs et représentants des partis politiques notamment l’honorable Soumaila Cissé de l’URD, Cheick Modibo Diarra du RPDM, Tiebilé Dramé du PARENA, Abdine Sangaré (Yelema), Moussa Sinko Coulibaly… ainsi que des représentants de plusieurs organisations de la société civile, des leaders d’opinion et des leaders religieux dont Chouala Bayaya Haidara.

G. COULIBALY

Source : Le Fondement

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct