Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ségou : « JIGISEME JIRI » étend la voilure aux cercles de Macina et San

Après les succès engrangés au profit des ménages vulnérables dans ses zones d’intervention, le programme ajoute 13 nouvelles communes de ces deux circonscriptions administratives

 

Le programme « Jigiseme Jiri » ou «Arbre de l’espoir» s’étend désormais aux cercles de Macina et San dans la Région de Ségou. La cérémonie de lancement de cette extension du projet  a eu lieu mardi dernier dans la salle de conférence du gouvernorat. Elle était placée sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur de Ségou, Siné Dembélé.

C’était en présence du coordinateur du programme des filets sociaux « Jigiseme Jiri », Mohamed Ali Sacko, les autorités administratives et politiques des deux cercles concernés par le programme et plusieurs invités.  En effet, dans le souci de faire bénéficier l’ensemble des ménages pauvres et vulnérables au Mali, le gouvernement a plaidé et a obtenu des financements pour l’extension du programme à d’autres cercles du Mali. C’est ainsi que le programme a bénéficié d’un second financement additionnel (AF2) à l’effet de l’étendre aux nouvelles communes pour les transferts monétaires et mesures d’accompagnement et pour renforcer la résilience des ménages bénéficiaires à travers le financement de travaux à haute intensité de main d’oeuvre (HIMO) et l’allocation de nouvelles subventions pour les activités génératrices de revenus.

Il faut rappeler que le programme « Jigiseme Jiri » constitue une réponse adéquate à la pauvreté et à l’insécurité alimentaire.

Il est intervenu dans la Région de Ségou, selon Mohamed Ali Sacko, en 2014 dans 24 communes reparties entre les Cercles de Baraouéli, Bla, Tominian et Niono. Ainsi, pendant 5 ans « Jigiseme Jiri » a été mis en œuvre comme un programme phare de la politique nationale de protection sociale. Par cette extension, ce sont 13 communes des Cercles de Macina et San qui vont bénéficier du programme.  Ainsi, selon le coordinateur, ce sont les ménages très pauvres qui seront ciblés et qui bénéficieront pendant 3 ans du transfert de 15.000 Fcfa par mois pour assurer leur sécurité alimentaire. Le second volet va consister, ajoutera-t-il, à soutenir les anciens ménages avec la somme de 180.000 Fcfa pour les activités génératrices de revenus. Cela dans le souci d’assurer leur résilience après le programme de transfert.  À Macina et San, ce sont au total 3.802 ménages très pauvres qui vont bénéficier des transferts monétaires.

Il s’agit à travers cette initiative d’atténuer la pauvreté et la vulnérabilité actuelle dans certaines zones en lissant et en augmentant la consommation des ménages, principalement la consommation alimentaire grâce à des transferts monétaires ciblés et réguliers.

À la longue, le programme entend accroître le capital humain des ménages en suscitant des initiatives pour les ménages pauvres et vulnérables à investir dans la santé et l’éducation de leurs enfants. Pour le directeur de cabinet du gouverneur de Ségou «  Jigiseme Jiri  » s’érige de plus en plus en véritable programme national de lutte contre la pauvreté dans la 4è région.

Siné Dembélé s’est réjoui de l’initiative de cette cérémonie qui, de son avis,  permet d’informer et de sensibiliser les responsables régionaux et locaux sur les objectifs, les composantes et les conditions de mise en œuvre de « JIGISEME JIRI ».  Il a, par ailleurs, invité les différents acteurs à s’investir dans l’accompagnement des activités du programme.

Mariam A. TRAORÉ

Amap-Ségou

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct