Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

‘’Sana Détour’’ /Elections législatives : ces prédateurs politiques à dégager

Ils sont actuellement nombreux, ces candidats et candidates, à aller prendre les villages d’assaut pour les campagnes des élections législatives. Ces personnes, sans vergogne, ni respect pour les populations, depuis l’ouverture des campagnes, ne font que raconter leurs vies dans le seul but de se faire élire députés à l’Assemblée nationale. Dans cette démarche, ces candidats et candidates qui n’ont aucune connexion avec les habitants de ces villages, se transforment brusquement en vrais paysans, pêcheurs, éleveurs, maçons et autres. Tout cela pour bien berner les populations et violer leurs consciences.

 

Que ces populations se réveillent ! Qu’elles disent non à ces trompeurs, ces voleurs, ces manipulateurs, ces prédateurs politiques qui viennent leur promettre la lune parce que tout simplement il y a des élections qui se pointent à l’horizon. Le bon politicien n’est pas forcément celui-là ou celle-là qui se dit chef de parti politique ou militant aguerri. Ce n’est pas non plus celui-là ou celle-là qui vient avec les poches remplies de l’argent volé pour pouvoir mieux séduire et tromper les électeurs. Non ! Le bon politicien, c’est celui-là ou celle-là qui vit avec son peuple, qui connaît ses problèmes et ses aspirations. C’est aussi celui-là ou celle-là que le peuple connaît mieux.

Aujourd’hui, ce que l’on voit, est vraiment révoltant. Des candidates et candidats qui quittent Bamako pour des localités dont ils ignorent carrément les réalités vécues par les habitants, se redressent et prétendent parler à leur nom. Certains de ces candidates et candidats n’ont jamais dormi dans leurs circonscriptions durant ces cinq dernières années. Il en y a même certains qui ne connaissent même pas le nombre de villages de leurs circonscriptions a fortiori le nombre d’habitants. Dans cette circonstance, comment vont-ils défendre les intérêts de ces personnes quand ils seront élus députés ?

Ces candidats et candidates, une fois députés, oublient que c’est un ensemble de personnes qui les a mandatés auprès du pouvoir public. Du coup, ces députés deviennent de vrais brigands qui ne pensent qu’à eux-mêmes. Ils tournent le dos à leurs électeurs. Pire, les préoccupations de ces populations ne leur disent plus grand-chose. Ainsi,  ils s’achètent de grosses cylindrées et se construisent des villas à Bamako. Au même moment, les populations de leurs circonscriptions restent sous informées, à cause du manque de redévabilité.

Pour éviter cela, les populations de l’intérieur du pays doivent se ressaisir pour refuser de se faire représenter par des marchands politiques, mais plutôt par des personnes valables qui connaissent leurs besoins et qui sont capables de parler en leurs noms. Donc, il faut barrer la route à tous les prédateurs politiques. C’est la seule façon d’avoir une Assemblée nationale digne du nom.

Ousmane BALLO

Source : Ziré

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct