Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rencontre ASMA/CFP- ARP: La gestion de la Transition, le processus électoral, la situation sécuritaire et les réformes institutionnelles et politiques au cœur des échanges

Dans le cadre de ses rencontres avec les différentes formations politiques, le président de l’ASMA/CFP, Soumeylou Boubèye Maïga, en tête d’une forte délégation, s’est rendu, dans l’après-midi du mardi 13 juillet dernier, au siège de l’ARP, dirigée Tiéman Hubert Coulibaly. Les échanges ont porté sur la gestion de la Transition, le processus électoral, la situation sécuritaire du pays et les réformes institutionnelles et politiques.

 

Après la rencontre avec l’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA-PASJ), la semaine dernière, le président de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP), Soumeylou Boubèye Maïga, accompagné des cades de son parti, a échangé avec une délégation de l’Action Républicaine pour le Progrès (ARP), conduite par son président, Tiéman Hubert Coulibaly.

Ce dernier était entouré de certains présidents de conférence et membres du regroupement politique, ARP.

Au cours de la rencontre, les deux groupes politiques, l’ARP et l’ASMA/CFP ont envisagé  » de cheminer ensemble « . C’est dans cette perspective que les deux parties se sont rencontrées au siège de l’ARP pour discuter de la vie de la Nation.

Une opportunité d’échanger sur l’actualité nationale et les perspectives de collaboration. L’ARP et l’ASMA ont ainsi croisé leurs analyses sur les sujets de préoccupations majeures du pays, notamment la gestion de la Transition, le processus électoral, la situation sécuritaire du pays et les réformes institutionnelles et politiques.

Sur l’ensemble des sujets évoqués, les deux parties ont dégagé une convergence de vues et ont convenu de poursuivre les échanges, à travers, notamment, un  » cadre formel de travail pour harmoniser les positions « .

C’est dans ce cadre que les deux entités politiques ont marqué la nécessité de rester mobilisées et unies pour le confort de la démocratie et le recouvrement de toutes les prérogatives de la République.  » Nous sommes convenus de travailler à avoir des positions communes d’intérêt national entre nous mais aussi avec d’autres regroupements et formations politiques « , peut-on lire sur la toile de Soumeylou Boubèye Maïga.

Et de conclure :  » Nous avons rappelé notre soutien à la Transition, affirmé dès le départ, tout en étant conscients des limites qui nécessitent l’accompagnement de toutes les forces vives de la nation « .

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct