Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Réduction de la nocivité du tabac en Afrique : Le Rôle des Journalistes défini à Johannesburg

Johannesburg, la capitale économique Sud-africaine, a servi de cadre, les 13 et 14 août courant, de débats autour de la réduction de la nocivité sur le continent, entre experts et journalistes.

Autour du thème général « Réduction de la nocivité du Tabac : Passerelle vers une Afrique sans Fumée », différents panels ont été tenus. Ils étaient libellés ainsi : « Réduction de la Nocivité du tabac : ce que nous savons, ce que nous ignorons et ce que nous espérons », « Réduction de la Nocivité du tabac en Afrique et au-delà : Justifications et Obstacles », « Les produits du tabac et l’impératif de la santé publique : Comment concilier les agendas contradictoires. Quel message envoyer à la réunion de haut niveau des NCD et à la COP8 » et « Promesses et Limites d’une Afrique sans fumée : quel rôle pour les médias ».

Membres respectifs du Réseau des Journalistes Observateurs de l’Industrie de la Nicotine et du Tabac (Rejoint) et de sa pendante anglophone Renotoni, une cinquantaine de professionnels des médias a fait face à des militants anti tabac, industriels, professeurs d’université, médecins, etc. Il y avait la présence notamment de, Pr Praneet Valodia professionnel de la Santé, Gregory Conley président de American Vaping Association, Marcelo Nico Directeur Général de Phillip Moris South Africa, Dr Kgosi Letlape président de l’Ordre des Médecins et Dentistes sud-africains, Joseph Magero Directeur de campagne pour des Alternatives plus sûres, Debi Adesina Rédacteur en chef The Guardian Nigeria, Pr Anton Harber Professeur de journalisme.

Facilités par Amadou Mahtar Bâ, le Président d’AllAfrica, les échanges ont été fructueux attestant d’un réel intérêt des journalistes sur la question du tabac en Afrique. D’ailleurs une de leurs recommandations fortes porte sur le renforcement de capacités pour mieux appréhender les réalités de ce milieu.

Une « exigence » d’autant plus justifiée que, face à la question aussi importante que cruciale du tabac, les experts se sont faits très diserts sur le rôle des journalistes. Qui, doivent, entre autres, « comprendre pour aider les citoyens à comprendre », « ne pas prendre position », « être ouverts aux critiques », « objectifs ».

Toutes choses difficiles voire impossibles sans la bonne information.

senegaalnet.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct