Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Recherche du Dr Oumar MARIKO: le domicile d’une militante du Sadi perquisitionné

Des hommes armés ont perquisitionné, le mardi 19 avril, dans la soirée, le domicile de Ramata KEITA, une militante du pardi Sadi dont Oumar MARIKO est le président. Le Dr Oumar MARIKO est cherché par les forces de l’ordre pour diffamation.

 

Des hommes tenant des armes se sont introduits, ce mardi soir, au domicile d’une militante du parti Sadi, sis à ATTbougou. Ils étaient à la recherche du Dr Oumar MARIKO accusé d’avoir diffamé les forces armées maliennes.

Il s’agit de Ramata KEITA, elle est chargée de l’organisation au bureau des femmes du parti Sadi. Cette visite des hommes armés chez elle s’inscrit dans le cadre de l’affaire Oumar MARIKO.

« Des hommes armés sont allés saccager la maison Ramata au motif qu’ils disposent d’un mandat de perquisition de son domicile. Depuis à la porte, ils ont commencé à violenter l’aide-ménagère de notre camarade en même temps qu’elle était contrainte de répondre aux questions sur Oumar MARIKO », nous a témoigné un membre du parti joint par nos soins.

Quant à Ramata KEITA qui est sortie de sa chambre à la suite des bruits dans la cour, elle a eu quelques minutes d’échanges avec les hommes en arme, selon notre source. Puis, ils ont quitté son domicile.

Suite à cette action, le parti, selon notre source, doit encore se réunir ce mercredi soir pour se prononcer sur cette scène. Au moment où nous mettions sous pression, nous n’avions reçu aucune autre information sur cette réunion du parti Sadi.

En effet, après l’échec de la tentative d’arrestation manu militari du Dr Oumar MARIKO, à son domicile le lundi 4 avril, le leader politique du parti Sadi est recherché par les forces de l’ordre pour aller répondre à sa convocation au camp 1 de Bamako.

On lui reproche d’avoir porté des accusations graves contre les forces armées maliennes lors des panels organisés par l’Adema PASJ sur le 31e anniversaire de l’avènement de la démocratie au Mali.

S’exprimant à cette occasion sur les événements de Mourrah dans le cercle de Djenné, il a accusé les FAMa d’avoir tué des civils.

« À Mourah, on vient de tuer, d’assassiner des gens. Au nom de quelle prétention, on peut soutenir cela. C’est inadmissible », avait déclaré Oumar MARIKO lors de son intervention avant d’ajouter : « Ce sont les enfants de ce pays et sur la base de simples soupçons tu les assassines ».

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct