Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ramtane Lamamra : «La France a besoin de décoloniser sa propre histoire !»

«Nos partenaires ont besoin de décoloniser leur propre histoire. Ils ont besoin de se libérer de certaines attitudes, de certains comportements, de certaines visions qui sont intrinsèquement liées à la logique incohérente portée par la prétendue mission civilisatrice de l’Occident, qui a été la couverture idéologique utilisée pour essayer de faire passer le crime contre l’humanité qu’a été la colonisation de l’Algérie, la colonisation du Mali et la colonisation de tant de peuples africains», a déclaré le ministre des Affaires étrangères à partir de la capitale malienne Bamako où il a été reçu par les nouveaux dirigeants politiques du pays.

«Cette décolonisation qui doit s’opérer, aujourd’hui, a-t-il insisté, est une colonisation qui s’annonce comme une priorité pour faire en sorte que ce que je qualifierai de faillite mémorielle que trahissent les propos concernant l’Algérie.» Ramtane Lamamra fait allusion à la dernière sortie incongrue du président français, Emmanuel Macron, qui perpétue cette faillite mémorielle «qui est malheureusement intergénérationnelle chez un certain nombre d’acteurs de la politique française, parfois aux niveaux les plus élevés», a affirmé le chef de la diplomatie algérienne.

«Cette faillite mémorielle qui pousse les relations de la France officielle avec certains de nos pays dans des situations de crises malencontreuses devrait pouvoir s’assainir par un respect mutuel inconditionnel, respect de nos souverainetés, respect de notre indépendance de décision et acceptation de partenariats sur une base de stricte égalité, dès lors que nous savons que dans les relations que nous constituons avec le partenaire français, il y a une logique de donner et de recevoir», a encore dit Ramtane Lamamra, pour lequel «il n’y a pas de cadeaux, il n’y a pas d’offrandes à sens unique». «Ce qu’il y a, a-t-il expliqué, c’est des intérêts stratégiques, des intérêts économiques, des intérêts bien compris qui ne peuvent durer, qui ne peuvent être promus, qui ne peuvent se consolider et subir l’épreuve de la durée que dans le respect mutuel et dans l’équilibre des intérêts.»

«C’est pourquoi, en tant que pays africain fortement attaché à notre indépendance nationale, nous nous tenons aux côtés du Mali frère et nous rappelons à qui veut bien nous entendre et entendre la voix de la raison que l’Afrique, qui est le berceau de l’humanité, est également le tombeau du colonialisme et du racisme», a-t-il fait remarquer, tout en rappelant que «la lutte de libération nationale du peuple algérien a contribué à l’accélération de cette histoire et nous en sommes très fiers». «Nous sommes très fiers de cette contribution à l’émancipation des peuples africains, et ceci nous impose le devoir de rester extrêmement vigilants, extrêmement engagés lorsqu’il s’agit de préserver notre indépendance nationale comme celle de nos pays frères, voisins, amis», a poursuivi le ministre des Affaires étrangères.

«Il est tout à fait clair que le destin de l’Algérie et le destin du Mali sont étroitement liés et nous ne pouvons donc, en de telles circonstances, que témoigner nos solidarités agissantes et travaillées, comme nous le faisons normalement, à régler ensemble nos problèmes pour que nous puissions nous projeter dans l’avenir avec confiance, courage, détermination, convaincus que nous sommes que la solution à nos problèmes est entre nos mains», a conclu Ramtane Lamamra.

H. A.

Source : algeriepatriotique.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct