Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Questions d’actualité: Choguel à la barre au CNT, ce 21 avril

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, est interpellé le 21 avril prochain devant le Conseil national de Transition (CNT), selon plusieurs membres de l’organe, dans le cadre des questions d’actualité.

 

Le Premier ministre commentera, le 21 avril, en principe l’actualité du pays devant le Conseil national de Transition. C’est la 1ere interpellation du chef du gouvernement depuis sa nomination à la tête du gouvernement suite au coup de force contre le président Bah N’DAW et son Premier ministre Moctar OUANE.
« C’est une date indicative puisqu’en la matière, il faut tenir compte de l’agenda du chef du gouvernement. C’est pourquoi il est difficile de confirmer la date. Mais ce qui est sûr, il a été décidé au CNT d’interpeller le Premier ministre », nous a affirmé un membre du CNT, précisant que l’initiative s’inscrit dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale par l’organe législatif.
Selon notre source, une correspondance a été déjà adressée au chef du gouvernement indiquant le format et le jour de la plénière consacrée à l’exercice.
« À part les débats, il n’y a rien d’autre à l’ordre du jour », a précisé notre interlocuteur.
Selon d’autres sources, il s’agit de donner l’occasion au Premier ministre de s’exprimer sur l’actualité devant le CNT conformément au règlement intérieur de l’institution, sans préciser les questions à l’ordre du jour.
En la matière, l’article 85 du règlement intérieur du CNT stipule : « La date de la séance des questions d’actualité réservées chaque mois est fixée par décision de la conférence des Présidents. L’inscription des questions à l’ordre du jour de cette séance est décidée par la Conférence des Présidents de même que la répartition du temps de parole entre les membres du Conseil national de Transition ».
Cette interpellation intervient dans un moment où les préoccupations de la population sont liées à la sécurité nationale, aux négociations avec la CEDEAO et la mise en œuvre du plan d’action gouvernementale.
Aussi, elle est attendue au regard du discours inaugural de la session d’avril du président du CNT, le Colonel Malick DIAW qui, selon lui, indépendamment des évaluations périodiques faites du PAG, « les Maliens voulaient savoir exactement l’état d’avancement du processus de transition ainsi que le chronogramme détaillé ». Car, le patron du perchoir, la paternité des conclusions des ANR revient au Peuple, notamment celles devant aboutir à un retour rapide à l’ordre constitutionnel.
Le Président du CNT a souligné que les échanges en cours avec la CEDEAO ne devraient en aucune manière constituer un facteur de blocage de notre processus de Refondation.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct