Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Profession de foi d’un journaleux : Seul Allah est grand !

A peine l’année 2021 qualifiée d’horribilis annus (année horrible) achevée, voilà que 2022 se pointe à l’horizon. Une aube nouvelle nous réservant son lot de joies, de peines, doutes, d’incertitudes et  de promesses. Faites en sorte seigneur, qu’elle me soit plus radieuse. Me levant avec les premiers rayons du soleil pour la quête de l’information ( besoin essentiel du citoyen après le pain), je suis pourtant obligé de tendre les sébiles, de faire  la manche pour faire face aux besoins essentiels de la vie (nourriture, logement et soin). Mon salaire versé au compte- gouttes ne me permet pas de faire face aux besoins essentiels de la vie (nourriture, logement et soin). Une humiliation suprême au quotidien, car la main qui donne ordonne. Seigneur faites en sorte que l’aurore nouvelle soit une nouvelle ère pour moi et toute la profession. Une des belles et passionnantes professions,  hélas dévalorisée et clochardisée sous nos tropiques. Pourtant, que n’avions nous pas fait pour notre pays ? La consolidation de l’Etat socialiste de Modibo Keita, nous avions participé. La révolution démocratique et Populaire du 26 mars 1991 pour l’avènement de la société démocratique pluraliste, nous avions contribué. La consolidation de la démocratie, nous nous attelons au quotidien. La lutte du Rassemblement des Forces patriotiques Mouvement du 5 juin (M5- RFP) pour le départ du Président Ibrahim Boubacar Keita et de son système, nous l’avions relayé. Qu’avons-nous eu en retour ? Bastonnade, arrestation et disparition……

Lire la suite sur mali24.info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct