Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Procès contre Dr Oumar MARIKO et ses coaccusés: vers un 2e renvoi ce mercredi

Le procès du président du parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI), Dr Oumar Mariko et ses coaccusés à savoir notre doyen confrère Bakary CAMARA, journaliste à la Radio Kayira et de l’activiste Boubacar, qui était initialement prévu ce mercredi 18 mai 2022, par le Tribunal de la Commune IV du district de Bamako, tend vers un deuxième renvoi à une date ultérieure. L’initiative de ce renvoi serait venue des avocats de la défense ce 18 mai 2022, compte tenu de leurs multiples occupations, selon une source proche du dossier.

 

Si l’absence de Boubacar SOUMAORO dit Bouba FANE était une des raisons valables du renvoi de ce procès le 15 février dernier par le Parquet de la Commune IV, cette fois-ci, une source proche du dossier nous ont confié qu’à la demande des avocats de la défense que l’audience des trois présumés accusés soit renvoyée ce mercredi 18 mai 2022 à une date ultérieure.
Selon des sources judiciaires, ils sont tous sous le contrôle judiciaire depuis quelques mois avant leur procès pour :’’ injures par le biais d’un système d’information et de communication ; violation du secret de la communication ; diffusion d’injures sur les réseaux sociaux et menaces’’.
En tout cas, sur les deux présumés accusés, un seulement qui reste toujours sur place pour attendre leur audience au Tribunal de la Commune IV. Il s’agit de notre confrère Bakary CAMARA de la Radio Kayira de Bamako. Ainsi, les deux autres présumés seraient en exil.
Concernant le cas de Bouba FANE, son avocate Me Laïla GAKOU avait signalé le 15 février 2022, au Tribunal de la Commune IV que son client avait porté plainte ‘’pour menace de mort ‘’. Au moment de la réaction de Me Laïla GAKOU, l’activiste Bouba FANE n’était plus à Bamako depuis quelques semaines. Il était annoncé en France, après avoir obtenu sa libération de la prison en attendant son jugement qui était prévu pour le mardi 15 février, au tribunal de la Commune IV.
S’agissant de l’absence du barbu national Dr Oumar MARIKO, il est depuis le 6 décembre 2021, dans le viseur de la justice avec les deux autres personnes. Ce procès est lié à son interpellation par le Camp I de la Gendarmerie de Bamako avant d’être placé sous mandat de dépôt le mardi 7 décembre 2021, pour « injures et enregistrement illégal », selon des sources judiciaires.
Cependant, depuis quelques semaines, l’opposant de carrière Dr Oumar MARIKO est introuvable, suite à une affaire différente de celle ‘’d’injures ‘’.

À titre de rappel, dans ce dossier ‘’d’injures par le biais d’un système d’information et de communication ; violation du secret de la communication ; diffusion d’injures sur les réseaux sociaux et menaces’’, les présumés accusés sont défendus par un collectif composé d’une dizaine d’avocats, dont trois anciens ministres de la Justice et des Droits de l’homme. Il s’agit de Me Mamadou Ismaël KONATE, Me Malick COULIBALY et Me Mohamed Ali BATHILY.

Par SABA BALLO

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct