Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidentielle : le renouveau politique

Mr Aliou Boubacar Diallo et Dr Cheick Modibo Diarra, en recueillant au 1er tour respectivement 7,95 et 7,46% détiennent ensemble 15,41% des voix, c’est-à-dire l’arme fatale pour IBK et le droit d’espérer pour Soumaïla Cissé. Cependant, leur choix au second tour ne coule pas de source.

En effet, en faisant campagne tous les deux pour le changement, ils l’ont fait avec le secret espoir de franchir le 1er tour et de rassembler les forces du changement autour de leur propre programme. Maintenant que c’est Soumaïla qui se retrouve face à IBK, l’arithmétique politique risque de s’inviter dans le débat si ce n’est déjà fait.
L’alliance Aliou – Modibo, deux hommes n’appartenant pas au sérail, fait rêver car c’est  la rencontre du capital et de l’intelligentsia pour la 1ère fois sur un projet politique. Avec l’ensemble de leur soutien, c’est un nouvel espoir sur la scène politique dans le contexte actuel. Le hic s’ils décident de s’allier à Soumaïla dont la victoire n’est pas du tout certaine, c’est qu’ils ne pourront espérer au mieux qu’une place dans la nouvelle opposition. A supposer que Soumaïla gagne, cette victoire leur ferait courir des risques certains d’usure avec la perspective d’un nouveau bail de 10 ans. Par contre, le soutien à IBK comporte quelques avantages : un bail plus court et la possibilité pour leur équipe d’intégrer rapidement les rouages de l’Etat pour se faire la main avant d’arriver aux affaires. Ils pourraient aussi ne pas donner de consignes de vote, mais cela n’est pas productif sous les tropiques. Alors, attendons car tout près n’est pas loin !
Dans une république, le désordre et l’anarchie ne mènent pas un homme politique au palais. La récusation de six Juges de la Cour Constitutionnelle est la preuve que le chef de file de l’opposition n’y croit plus. Son appel à un vaste rassemblement de l’opposition ayant peu de chance d’être suivi, il est très perturbé par l’imminence de la défaite qui se profile. Le premier ministre est suffisamment averti pour le comprendre et faire en sorte que la chienlit ne s’installe pas au cours du second tour. Pour ma part, je reste convaincu qu’IBK sera réélu mais qu’il sera le dernier des Mohicans de la 3ème république. Pour ce qui est du renouveau politique, les fruits tiendront-ils la promesse des fleurs ?

Mahamadou CAMARA
Email : [email protected]

Source: Canard Déchainé

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct