Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pratiques de bonne gouvernance : Des communes du cercle de Kayes organisent des conférences populaires de restitution

Du 24 avril au 1er mai 2020, 5 communes du Cercle de Kayes (Hawa Dembaya, Liberté Dembaya, Falémé, ségala, Same Diomgoma), ont organisé des activités de restitution des Comptes Administratifs 2018 et de partage des budgets 2020. L’objectif global des campagnes est de contribuer à l’amélioration de la participation, de la transparence et de la reddition de comptes dans la gestion des politiques publiques au Mali.

Selon M. Djembére Alamir Touré, point focal PDI II/CDI au conseil national de la société civile, ces restitutions publiques contribuent à l’atteinte de l’objectif spécifique 4 du PDI 2ème génération qui vise à « mettre les préoccupations des citoyens au cœur de l’action administrative en Vue de renforcer l’État de droit ». Il s’agit pour lui, de promouvoir l’accès des citoyens aux travaux du Vérificateur général relatifs à l’évaluation des politiques publiques ; d’étudier et d’expérimenter l’implication des citoyens à l’évaluation de la qualité des services délivrés ; d’étendre progressivement l’expérience réalisée dans les différents secteurs et sur les différentes régions ; d’appuyer les organisations de la société civile impliquées dans le contrôle citoyen.

Cette restitution publique, fruit du partenariat tripartite entre le Conseil national de la société civile (CNSC), le commissariat au développement institutionnel (CDI) et la direction générale des collectivités territoriales (DGCT), est une expérience de redevabilité au niveau des collectivités qui consiste pour les autorités locales à rendre compte de leur gestion aux populations.

Après les régions de Koulikoro et Sikasso en 2018, le Conseil national de la société civile (CNSC), envisage cette année, d’organiser des campagnes d’éducation citoyenne sur les budgets dans la première région du Mali : Kayes.

Il faut noter que le PDI 1ère génération a mis en œuvre à travers deux plans opérationnels successifs de 2003 à 2012 a bénéficié de l’appui constant des partenaires techniques et financiers notamment le Canada et a abouti à des acquis importants. Sur la base de ces acquis et tenant compte de l’évolution notamment l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger et le Cadre Stratégique de Relance Économique Développement Durable (CREDD 2016-2018), le gouvernement a approuvé un nouveau Programme de Développement Institutionnel (PDI 2ème génération). Il vise à créer les conditions de modernisation de l’Administration à travers la promotion de la culture de résultats, l’amélioration des relations entre l’Administration et les usagers des services publics et la consolidation de la confiance entre l’Administration et les usagers.

Ce nouveau programme s’articule à l’axe stratégique 1 (Consolidation de la démocratie et amélioration de la gouvernance) du CREDD (2019-2023) notamment ses objectifs globaux 1.1 à 1.4 : Consolider la démocratie malienne, Améliorer la gouvernance administrative, économique et financière et renforcer le partenariat pour le développement durable, Renforcer la décentralisation, Promouvoir l’État de droit. Ainsi, l’objectif spécifique 4 du PDI 2ème génération vise à « mettre les préoccupations des citoyens au cœur de l’action administrative en vue de renforcer l’État de droit. » Pour ce faire, l’activité 6.3 du PDI 2 cherche à promouvoir « la participation des citoyens au contrôle de l’action administrative et à l’évaluation des services rendus ».

Dily Kane

Source: Mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct