Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pourquoi le FC Barcelone galère à enregistrer ses recrues

Après avoir réalisé quelques manoeuvres pour générer du cash, le club ne peut pas encore inscrire ses nouveaux joueurs. Pourquoi ? Quelles solutions.

C’est un des gros sujets de discussion, sur les plateaux TV, dans les bars ou sur les réseaux sociaux depuis le début de l’été : comment le FC Barcelone peut-il recruter aussi facilement ? D’où sort tout cet argent ? Nous vous avions déjà répondu en détail sur Foot Mercato, avec trois principaux axes qui expliquent les moyens du Barça cet été : la vente d’actifs en guise de leviers financiers, la baisse conséquente de la masse salariale depuis un moment et les talents de négociateur de Mateu Alemany. Pour autant, même après avoir récupéré un montant environnant les 700 millions d’euros (les chiffres diffèrent légèrement en fonction des sources), le club a encore du mal à enregistrer ses recrues.

Un Barça réduit face au Rayo ?

Il faut avant tout savoir que c’est un sujet très sensible et épineux, et que la plupart des médias qui rapportent les informations liées aux comptes du Barça et aux critères financiers de la Liga doivent composer avec des chiffres qui ne sont pas toujours exacts. Seuls l’état-major du club et les têtes pensantes de la Liga connaissent réellement tous les enjeux et les rouages de ce dossier. En revanche, ce qu’on sait, c’est que le club n’a pas encore pu inscrire sept joueurs : les cinq recrues, à savoir Lewandowski, Koundé, Raphinha, Christensen et Kessié, puis les deux joueurs qui ont temporairement “quitté” le club avant de resigner, Dembélé et Sergi Roberto. Si le Barça ne règle pas sa situation au plus vite, ces joueurs ne seront pas disponibles samedi face au Rayo pour la première journée de Liga.

Le principal problème réside actuellement dans une divergence entre la direction du Barça et celle de la Liga. Cette dernière estime que, pour l’instant, et malgré les différents leviers, le club catalan ne se plie pas encore aux critères de son fair-play financier, dont les règles sont parfois un peu floues. Du moins pour le public extérieur. Sur la vente des droits TV à Sixth Street, le Barça a ainsi évoqué une plus-value totale de 667 millions d’euros sur le moyen terme. Mais la Liga lui “enlève” 150 millions d’euros dans cette opération, faisant baisser cette somme à 517 millions, soit la somme réelle qu’a touché le Barça. Les dirigeants du championnat espagnol ne prennent en compte que l’argent qui est dans les caisses du club à l’instant t. C’est ce qu’affirmait la COPE la semaine dernière, expliquant tout de même que le Barça n’était pas loin de parvenir à cet équilibre financier exigé par le fair-play financier national.

Un nouveau levier activé

Pour réussir à équilibrer la balance entre dépenses et revenus, le FC Barcelone va encore devoir générer des revenus supplémentaires en vendant des actifs. En l’occurrence, les têtes pensantes du club ont déjà choisi de vendre un nouveau quart de Barça Studios, au fonds d’investissement GDA Luma cette fois, contre 100 millions d’euros. De l’entrée de cash en échange d’une partie des revenus futurs du club qui devrait être suffisante, si dans le même temps, la direction sportive parvient aussi à se séparer de plusieurs joueurs comme Martin Braitwhaite ou Memphis Depay. Les négociations pour la baisse de salaire de certains cadres comme Sergio Busquets ou Gerard Piqué vont aussi dans ce sens.

Selon la Cadena SER, le FC Barcelone va devoir dégager 30 à 40 millions d’euros d’économies – salaires et montant de transfert inclus – en plus de ce quatrième levier pour entrer dans les clous. La vente de Frenkie de Jong pourrait donc tout régler, même si le principal concerné n’a pas envie de partir, et que beaucoup de supporters barcelonais estiment que sportivement, ce serait une décision tout sauf intelligente. Mais au vu de ces informations, on peut comprendre pourquoi Joan Laporta et ses équipes insistent pour le caser en Premier League. Le FC Barcelone a encore quelques devoirs à faire, mais on peut dire qu’il commence donc à – enfin – voir le bout du tunnel…

 

footmercato

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct