Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour une sortie de crise au CNPM : 26 organisations sur les 39 que compte le patronat signent un mémorandum

Le conseil national du patronat  du Mali (CNPM) est dans la tourmente depuis 2020. Deux bureaux se disputent la légalité et la légitimité de l’organisation. Pour trouver une issue favorable, une initiative salvatrice est initiée par les Groupements professionnels et Conseils patronaux de régions membres du conseil national du patronat  du Mali (CNPM) en cours. Il s’agit d’un mémorandum, qui, à la date du 19 janvier, a été par au moins 26 organisations sur les 39 que compte l’organisation patronale.

 

Dans le mémorandum, les Présidents des Groupements Professionnels et les Présidents des Conseils Patronaux de Régions, à qui appartiennent le pouvoir de décision souveraine au CNPM, décident de : la mise en place d’un Comité de Crise en guise d’organe dirigeant pour une période transitoire ; l’engagement des procédures administratives et juridiques nécessaires pour acter la mise en place d’une période transitoire au CNPM dont la durée sera fixée par l’AG ; la mise en place d’un comité de relecture des textes du CNPM ; l’organisation d’une Assemblée Générale de validation des nouveaux textes ; l’organisation d’une Assemblée Générale élective au terme de la transition.

Il s’agit donc pour les Présidents des Groupements Professionnels et des Conseils Patronaux de Région de prendre leur responsabilité face à l’histoire, de sauver leur instrument de travail, de préserver l’avenir pour ne pas handicaper les nouvelles générations d’entrepreneurs du Mali.

Aujourd’hui plus de la majorité des organisations que compte le CNPM (26 sur 39) s’inscrivent dans cette démarche pour trouver une issue heureuse à cette crise au sein du CNPM. La liste reste ouverte.

Dans une déclaration, en date du 13 janvier 2021, les Groupements professionnels et Conseils patronaux de régions membres du conseil national du patronat  du Mali (CNPM), après avoir validé le  mémorandum, désignent M. Soya Golfa, président du groupement des commerçants du Mali (GCM) comme président du comité de crise qui sera composé de 7 membres représentatifs des Groupements professionnels et  Conseils patronaux de régions membres du CNPM. Ils donnent mandat au président pour prendre toute initiative permettant l’atteinte des objectifs fixés par le mémorandum.

Il faut rappeler que la crise que connaît le CNPM a des conséquences autant pour le Secteur Privé que pour le pays telles : La perte de crédibilité et d’influence, Le déficit de défense des intérêts du secteur privé, D’énormes pertes quant aux acquis syndicaux, L’Absence de débats économiques, Le déficit de stratégies économiques, La démobilisation des investissements, La marginalisation du secteur privé etc.

Dily Kane

Source: Mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct