Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Poulo à la Transition: ‘’aucune malice ne saurait prévaloir’’

La nouvelle plateforme ‘’ Jigiya Kura’’ ou ‘’l’Espérance Nouvelle’’ a procédé, le dimanche dernier, à sa rentrée politique, au Palais de la Culture de Bamako. Devant des milliers d’invités et de militants, le président de ladite Plateforme, Housseini Amion GUINDO, a annoncé qu’ils auront leur candidat à la présidentielle de 2022.

 

A l’appel de la plateforme ‘’ Jigiya Kura’, des milliers de militants se sont donnés au rendez-vous au Palais de la culture de Bamako pour le lancement des activités de cette organisation politique dirigée par Housseini Amion GUINDO. Outre ceux-ci, la rencontre a été marquée par la présence de l’imam Mahmoud DICKO, de Amadou GOITA, Daba DIAWARA, etc.
Le président du PIDS, Daba DIAWARA, dont le parti est membre de la plateforme a, dans son discours, fait le bilan des 6 mois de gestion de la Transition. Selon l’ancien ministre, il est de loin conforme aux engagements et aux promesses tenues, en l’occurrence par le Président la Transition Bah N’DAW. Le combat annoncé par ce dernier contre l’impunité ressemble à de la poudre aux yeux, a-t-il estimé.
« L’impunité demeure et certains cadres ayant fait du mal au pays continuent tranquillement à être dans leur position », a dénoncé Daba DIAWARA, avant d’aborder le débat sur la mise en place de l’Organe unique et indépendant de gestion des élections. Le président du PIDS affirme qu’en faisant l’économie de la mise en place et de l’opérationnalisation de cette structure, le gouvernement démontre à suffisance son incapacité à relever les défis majeurs auxquels notre pays fait face aujourd’hui.
En outre, la décision du gouvernement de rendre opérationnelles les nouvelles circonscriptions électorales pendant la période de transition relève, selon lui, d’une utopie, car, estime-t-il, l’implication des partenaires et les acteurs concernés est indispensable à la réalisation de ce projet.
A sa suite, le président de Jigiya Kura, Housseini Amion GUINDO, a rappelé les raison et contexte qui ont conduit à la mise en place de ce regroupement politique et de leur ambition pour le Mali. « Notre attachement à la politique est purement social. C’est pourquoi, malgré les opportunités, nous ne sommes pas riches et nous ne serons jamais riches tant que 99% de nos compatriotes resteront pauvres », a souligné M. GUINDO, en tout prenant l’engagement de ne pas trahir l’une des missions essentielles qui ont motivé à la création de leur plateforme. A cet effet, conformément à leur objectif, il a annoncé que « Jigiya Kura aura bel et bien son candidat à la prochaine élection présidentielle, plaise à Dieu. Que cela soit clair pour tous». Très confiant, Housseini Amion GUINDO affirme qu’ils remporteront ces élections. Pas parce que, explique-t-il, ils ne sont pas milliardaires ou porteurs de «grands diplômes», mais parce qu’ils portent des valeurs qui ont toujours fait la fierté et la grandeur du Maliba. « L’avenir du Maliba ne saurait se jouer dans un concours de milliardaires ou de diplômes. Milliards et diplômes très souvent aux origines douteuses », a-t-il clashé.
Quant à la gestion de la Transition, il est aussi d’avis avec Daba DIAWARA que l’inclusivité doit être la règle pour sortir de cette Transition de façon apaisée. Contrairement à certains hommes politiques, il estime que le mandat soit très limité parce que, soutient-il, une Transition ne peut pas tout faire. En effet, elle doit concentrer ses missions autour de la sécurité et l’organisation des élections à date.
Par ailleurs, il a demandé aux nouvelles autorités plus d’inclusivité et d’ouverture aux autres pour favoriser le rassemblement national pour sauver la patrie en danger. « Aucune malice ne saurait prévaloir, que chacun se le tienne pour dit », a déclaré le Président GUINDO. De même, il appelle la Transition de sévir contre tous propos visant à semer la discorde et à entacher le vivre ensemble.
« Nous encourageons et soutenons les autorités de la Transition uniquement dans ce sens. Pas de chèque en blanc. Nous ne sommes et nous ne serons en aucun cas opposés à la réussite de la transition, condition sine qua non pour un nouveau départ », a martelé Housseini Amion GUINDO.

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct