Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Plus d’une dizaine de manifestants tués dans la répression sanglante à Kayes : La nouvelle législature à l’épreuve, IBK tient une réunion de crise à Koulouba

Suite à l’assassinat d’un jeune motard par un policier dans la nuit de lundi 11 mai 2020, la ville de Kayes est en ébullition ce 12 mai. Les manifestants en colères ont attaqué et incendié le commissariat de police du 2ème arrondissement. Selon plusieurs témoins, les forces de l’ordre ont tiré à balle réelle sur les manifestants faisant plusieurs morts.

Face au meurtre de ce jeune garçon par un policer des manifestants en colères ont attaqué le commissariat du 2ème arrondissement de Kayes hier en début de matinée. Selon les témoins, le commissariat a été brûlé et les manifestants se sont dirigés vers le commissariat principal de police de la ville. Selon certains manifestants, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur les manifestants faisant plusieurs morts. Certains parlent d’une quinzaine de morts  alors qu’aucune source officielle n’a communiqué sur le nombre de victimes.

Selon le récit,  tout aurait commencé hier soir quand un policier a intimé l’ordre à un jeune motard d’arrêter de jouer avec la moto sur la route principale. Ce qui n’était au départ qu’une altercation banale a vite tourné au drame, car le policier a fini par détaché son pistolet avant de tirer sur le jeune motard qui rend l’âme. Ce qui a provoqué la colère de la population.

Une épreuve pour la nouvelle législature

Certes, le bureau de la nouvelle Assemblée Nationale n’est pas connu, mais l’urgence voudrait que les élus demandent des comptes au ministre de la Sécurité sur cette bavure. Cette législature contestée de par le pays pour trancher en faveur du peuple quand on sait que tout semble dessiné pour faire la volonté du roi, et rien que sa volonté. Il est important de s’interroger sur la capacité de cette Assemblée à faire preuve de raison et bon sens.

Réunion de crise

Dans l’après-midi, une réunion de crise a été ténue à Koulouba par le président de la République en présence des élus de Kayes et le nouveau président de l’Assemblée Nationale honorable Moussa Timbiné pour leur baptême de feu sur les bavures du régime IBK. Même si l’on peut dédouaner le Président de la République dans cette affaire, il convient de reconnaître qu’il a réussi un exploit que nul ne peut ignorer. C’est sous IBK que les deux régions jusqu’ici restées calmes ont été provoquées. Si Kayes s’est révolté à cause du couvre-feu, c’est la bavure policière qui réussira à faire beaucoup de morts ce 12 mai malheureusement.

Par contre cette même bavure des forces de sécurité avait fait une victime à Sikasso, l’autre région calme depuis l’arrivée du président IBK. En provoquant la population de ces deux régions, IBK venait de réussir un exploit retentissant.

Komi

Source: Le Combat
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct