Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Perles érotiques ou «Baya » : Ce petit truc magique qui met le feu au lit !

Lorsqu’il a été demandé à Socrate de définir le désir, il répondit, sans tergiverser, qu’il n’avait jusque-là trouvé aucune définition philosophique qui puisse réellement expliquer l’essence du désir. Et, des stimulants de ce phénomène psychique d’une infinie puissance qu’est le désir, représente les perles érotiques communément appelées « Baya » sous nos tropiques. Au Mali, c’est l’arme fatale des femmes lorsqu’il s’agit pour elles de mettre le feu à l’âme du partenaire sexuel et le faire disparaître dans le 7è firmament.

Hadiza, une ravissante jouvencelle d’un peu plus d’une vingtaine d’années, n’a pas porté de gants pour nous livrer son témoignage. « Depuis toute petite, ma mère ne cessait de me mettre le Baya autour de la taille. Mais, c’est lorsque je fis mes premiers pas dans la vie sexuelle que je commençai à l’utiliser comme une vraie arme de séduction pour rendre fou mon mec. Il adore mes perles et m’exige de les mettre chaque fois qu’on doit se rencontrer pour des ébats sexuels », nous-a-t-elle confié, avant d’ajouter qu’elle-même confectionnait ses perles.
Depuis des temps immémoriaux, cet objet hautement mystique n’a cessé d’enflammer le cœur des hommes dont l’érection du pénis échappe instinctivement à certains à la simple vue du « Baya » ou le simple fait de l’entendre résonner sur la hanche de celle qui le porte. Dans les couples mariés, le phénomène des perles érotiques relève d’une tradition séculaire. Dès le petit soir ou la tombée de la nuit, la femme se met déjà à choisir les perles qu’elle mettra autour de la taille. Dans certains cas, elle les réchauffe avec de l’encens de sorte à les rendre plus agréable à l’odorat et stimuler encore plus la libido de l’homme dès qu’elle approchera celui-ci. Et là, il faudra souvent s’attendre à des flammes ravageuses aux dégâts irréparables que l’effet de ces perles magiques pourrait provoquer dans le lit conjugal.
« Ma femme possède une sublime collection de baya dont elle utilise chaque soir une différente confection avec, chaque fois, une agréable surprise. Même lorsque je suis stressé, mélancolique ou même sur les nerfs, mes hormones se refroidissent bizarrement dès que ma femme met ses perles érotiques et vient se coucher auprès de moi. Dès cet instant, mon adrénaline monte et j’oublie tout», nous a révélés, Salif, un jeune marié d’une trentaine d’années.
Moulaye DIOP

Source: Le Point du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct