Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mines / Ganfeng et Firefinch donnent le feu vert à la construction de Goulamina, la première mine de lithium du Mali

L’effervescence constatée depuis quelques années autour des batteries et véhicules électriques s’accompagne d’une explosion de la demande pour plusieurs métaux indispensables à leur production, comme le lithium.

L’action de Firefinch Limited a gagné plus de 6 % le 4 janvier sur la bourse australienne ASX. Le marché accueille en effet avec enthousiasme l’annonce, par la compagnie minière, de la décision finale d’investissement prise par son Conseil d’administration et celui de son partenaire chinois Ganfeng Lithium, pour le développement du projet de lithium Goulamina, au Mali.

Il faut noter que depuis la publication d’une étude de faisabilité actualisée début décembre 2021, l’investissement nécessaire pour lancer la production est passé de 194 millions $ à 255 millions $. Dans son communiqué mardi, Firefinch indique donc que son partenaire Ganfeng Lithium s’est engagé à négocier jusqu’à 120 millions $ de dettes auprès d’un tiers pour financer les travaux, en plus des 130 millions $ qu’il doit directement apporter.

« Il est clair que les résultats de la mise à jour de la DFS ont été extrêmement convaincants pour les Conseils d’administration des deux sociétés et le fait que les partenaires aient agi si rapidement et en collaboration pour s’engager dans le développement de Goulamina témoigne de la crédibilité du projet », se félicite Michael Anderson, DG de Firefinch.

Selon l’étude de faisabilité actualisée, Goulamina devrait livrer une moyenne annuelle de 726 000 tonnes de concentré de spodumène sur une durée de vie de la mine de 21 ans, atteignant au cours de cette période un pic à 880 000 tonnes par an. Le projet affiche une valeur actuelle nette de 4,1 milliards $ et un taux de rentabilité interne de 83 %, après impôts.

Si la société Atlantic Lithium pilote également un projet de lithium (Ewoyaa) au Ghana, il faut souligner que Firefinch et Ganfeng gardent une longueur d’avance et devraient faire du Mali le premier producteur de lithium en Afrique de l’Ouest. La date d’entrée en production est néanmoins repoussée de 2023 à début 2024, mais Leo Lithium, la coentreprise qui va développer le projet, sera officiellement cotée en bourse d’ici mars-avril 2022.

Publié le vendredi 7 janvier 2022 
Source: agenceecofin.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct