Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mesures contre le Covid-19 : Vera Songwe appelle à garantir la protection des femmes et des filles

Onu Femmes et l’Union africaine, en partenariat avec la Commission économique pour l’Afrique (Cea), ont accueilli le mardi 12 mai dernier, la réunion inaugurale des ministres africains en charge des questions de genre et de la condition féminine en vue de discuter de la pandémie de coronavirus (Covid-19) avec un accent particulier sur les mesures à prendre pour atténuer les effets de la crise sur les femmes et les filles.

 

« Tenue sous le thème « Covid-19 Riposte et redressement – un cadre basé sur le genre », la réunion a débattu des principaux enseignements tirés et des bonnes pratiques en matière de gestion et d’atténuation des crises sensibles au genre », renseigne un communiqué de la Cea transmis  au Journal de l’économie malienne (Lejecom).

Selon la même source, les ministres cherchent à apporter une réponse aux défis auxquels les femmes et les filles en Afrique font face en raison de la pandémie tout en informant la planification et le financement de la riposte et du redressement afin de faire face aux effets différenciés de la pandémie sur les femmes et les filles sur le continent.

Dans ses remarques au cours de la réunion, Mme Vera Songwe, secrétaire générale adjointe des Nations Unies et secrétaire exécutive de la Cea, déclare alors que le continent commence à parler de levée des mesures de confinement imposées pour freiner la propagation du virus, il faut garantir la protection des femmes et des filles.

« Les jeunes filles ne sont également non scolarisées et deviennent des produits pour leur famille. Nous devons également nous inquiéter des grossesses précoces chez nos filles », indique-t-elle, ajoutant que les femmes sont au premier plan de la crise de Covid-19 et devront être félicitées pour leur rôle. « Soixante-dix pour cent des infirmiers en Afrique sont des femmes, nous devons les féliciter, les protéger et les autonomiser », dit Mme Songwe.

Pour sa part, Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’Onu Femmes, qui copréside la réunion avec Beatrice Lomeya Atilite, présidente du Comité technique spécialisé de l’Union africaine sur l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation des femmes, a souligné que cette pandémie frappe durement des secteurs où la majorité des femmes sont employées et nous savons que la plupart des femmes n’ont pas d’épargne, donc le gouvernement et les parties prenantes doivent être soucieux de la protection sociale et de la sécurité alimentaire, entre autres questions clés dans les mesures de lutte contre le Covid-19 en matière de genre.

Le Président de la CUA, Moussa Faki, ajoute pour sa part que  le Covid-19 accentue les inégalités et la discrimination des groupes vulnérables.

L’Envoyée spéciale de l’UA sur les femmes, la paix et la sécurité, Mme Bineta Diop, note que les ripostes face au Covid-19 en Afrique doivent être sensibles au genre.

Adou FAYE

LEJECOM

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct