Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : un Casque bleu de l’ONU succombe à ses blessures après une attaque en novembre

Un Casque bleu grièvement touché dans l’explosion d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule, le 22 novembre près de Tessalit, dans le nord du Mali, a succombé à ses blessures, ont déclaré les Nations unies mardi.

Le soldat, dont la nationalité n’a pas été précisée, est mort lundi à Dakar, la capitale du Sénégal, où il avait été emmené pour être soigné avec deux autres soldats de la mission de l’ONU au Mali (Minusma) blessés au cours du même incident, selon un communiqué.

“Ce soldat avait été grièvement blessé le 22 novembre dernier après que le véhicule dans lequel il se trouvait, dans le cadre d’un convoi logistique se rendant de Tessalit à Kidal, eut heurté un engin explosif improvisé, à environ 11 km du camp de la Minusma à Tessalit”, a précisé l’ONU. “Je m’incline devant la mémoire de notre défunt collègue, qui a payé de sa vie la quête de la paix au Mali”, a déclaré le chef de la Minusma, El-Ghassim Wane.

Sa mort “illustre de nouveau, et de façon tragique, le danger permanent qui pèse sur le personnel de la Mission et la complexité de l’environnement dans lequel elle opère”, a-t-il dit. “Au cours de ces derniers jours, quatre camps de la Minusma situés dans le nord du Mali ont été la cible d’attaques”, selon M. Wane, qui “réitère sa ferme condamnation de ces attaques”.

Le Mali est le théâtre depuis 2012 d’un conflit lancinant avec des attaques répétées de groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda et à l’organisation Etat islamique, doublées de violences contre les civils commises par des groupes armés, certains autoproclamés d’autodéfense.

La Minusma, déployée au Mali depuis 2013, est actuellement la mission de paix des Nations unies comptant le plus de morts dans le monde, avec 146 de ses membres tués dans des actes hostiles recensés au 31 octobre, selon les statistiques de l’ONU.

Début octobre, un Casque bleu avait perdu la vie et quatre autres avaient été grièvement blessés par un engin explosif dans la même région de Tessalit, près de la frontière algérienne.

En avril, quatre Casques bleus tchadiens de la Minusma avaient été tués dans une attaque jihadiste contre leur camp à Aguelhok, toujours dans le nord-est du Mali.

Source: AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct