Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: Les groupes armés signataires de l’accord de paix déplorent n’avoir pas été consultés pour la formation du nouveau gouvernement

Les groupes armés signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali ont signalé mardi qu’ils n’ont pas été consultés pour la mise en place du nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, a appris mardi Xinhua de source officielle.

 


Dans un communiqué conjoint, la coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme informent qu'”ils n’ont à aucun moment été consultés comme jadis le firent les précédents chefs de gouvernement afin de constituer, à travers leur participation, un gouvernement prenant en compte les aspirations profondes des populations du nord Azawad telles qu’évoquées dans l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger”.
Ces deux groupes affirment que la mise en œuvre de l’accord de paix reste leur “préoccupation majeure” et rappellent au nouveau gouvernement “l’impérieuse nécessité d’une application intégrale et dans les meilleurs délais dudit accord”.


La CMA et la Plateforme réitèrent leur entière disponibilité à “coopérer sur toutes questions liées à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.
Elles se déclarent convaincues que “la prise en charge de leurs préoccupations légitimes à travers un dialogue ouvert, constructif et sincère, permettra de sortir durablement de cette situation de crise généralisée et prolongée”, conclut le communiqué.
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé samedi dernier Soumeylou Boubèye Maïga son nouveau Premier ministre en remplacement de Abdoulaye Idrissa Maïga qui a démissionné vendredi dernier.
M. Maïga a formé samedi dernier un gouvernement de 36 ministres.

Xinhua

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct