Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : le Premier ministre défend ses réalisations devant le CNT

– Qu’il y est accord ou pas avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le gouvernement travaille déjà sur un plan d’action de 24 mois.

Le Premier ministre malien de la Transition, Choguel Kokalla Maïga a présenté, jeudi, devant les membres du Conseil National de Transition (CNT), les réalisations de son Plan d’Action gouvernementale approuvé, en août 2021, par le Conseil national de la transition “CNT”.

Ce plan s’articule autour de 4 axes prioritaires, à savoir, le renforcement de la sécurité, les réformes politiques, l’organisation des élections générales et la bonne gouvernance et avait obtenu cent deux voix pour, deux contre et neuf abstentions.

Les questions ont porté essentiellement sur les aspects de la sécurité, de la défense, les reformes politiques, les négociations avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’école, la santé, le panier de la ménagère, entre autres.

Au cours de cette séance de questions réponses, les membres du Conseil National de Transition ont, certes, ”reconnu les efforts consentis dans le domaine de la défense, de la sécurité et celui de la diplomatie ”.

En réponse aux préoccupations, le Premier ministre expliqué que « la montée en puissance des FAMa (Forces armées maliennes) qui constitue notre priorité a permis de donner au peuple malien son honneur » avant d’ajouter que la « peur » venait de changer de camp.

Et d’ajouter que « le contexte défavorable qui a caractérisé la situation dans laquelle nous nous sommes retrouvés permet de comprendre certaines difficultés. L’essentiel c’était de faire des choix: réaffirmer la souveraineté du Mali » en indiquant que « notre choix politique au nom de la souveraineté nous a valu ce que nous avons qualifié de terrorisme politique, diplomatique économique et médiatique ».

Sur la question du maintien de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), Choguel Kokalla Maiga a réaffirmé que ”le mandat de la Minusma sera renouvelé. Toutefois, il précise que des dispositions seront prises pour réadapter le mandat au contexte actuel”.

Il a en outre informé les membres du Conseil National de Transition, qu’il y est accord ou pas avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le gouvernement travaille déjà sur un plan d’action de 24 mois.

Par ailleurs, le Président du CNT, le Colonel Malick Diaw a expliqué que ”l’exercice républicain que nous venons de terminer a certainement été laborieux et, par moment, assez passionné. Toutefois, il a été l’occasion pour le CNT d’exprimer, sans tabou, ses appréciations sur le déroulement du processus de transition et d’être informé sur les éventuelles difficultés de parcours et les perspectives”.

”À l’issu de cette séance j’estime que nous avons pu ensemble nous accorder sur les véritables priorités de l’heure. À cet égard nul doute que vous vous emploierez très rapidement à remettre au cœur du programme du travail gouvernemental les nouvelles actions requises pour confronter le processus de refondation de notre pays” a-t-il conclu.

Source: AA.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct