Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’honorable Bréhima Béridogo de retour de Kidal «C’est au gouvernement de prendre ses responsabilités pour rappeler à toutes les parties que l’accord ne fait pas de concession sur l’intégrité territoriale»

Une mission de l’Assemblée nationale du Mali composée des honorables députés Mme Assory Aicha Belco Maiga, Ndoula Thiam, Ag Bibi et Bréhima Béridogo, s’est rendue dans la huitième région administrative du Mali (Kidal) du 15 au 17 juillet 2019. Ainsi, dans la journée du 17 juillet 2019 à Kidal, une manifestation animée par des jeunes, des femmes et quelques notabilités a pris pour cible des symboles du Mali. Le drapeau national brûlé, des écriteaux ont été effacés par des manifestants qui montraient leur hostilité à la République. Suite à cette profanation du drapeau malien, l’honorable Bréhima Béridogo, député élu à l’Assemblée nationale du Mali, a invité le gouvernement malien de s’assumer et de prendre ses responsabilités pour rappeler à « toutes les parties que l’accord d’Alger ne fait pas de concession sur l’intégrité territoriale, le drapeau malien, la forme républicaine de l’Etat ».


«Une mission parlementaire, composée de Madame Assory Aicha Belco Maiga, Ndoula Thiam, Ag Bibi et de moi même, s’est rendue à Kidal du 15 au 17 juillet. Les choses se sont merveilleusement bien passées. Accueil chaleureux, discussions franches, etc. Mais certains ne veulent pas que le conflit prenne fin. Et c’est aussi au gouvernement de prendre ses responsabilités. Rappeler à toutes les parties que l’accord d’Alger ne fait pas de concession sur l’intégrité territoriale, le drapeau malien, la forme républicaine de l’Etat… rassurez vous. Kidal est et restera malien. C’est au gouvernement malien de s’assumer », a souligné l’honorable Bréhima Béridogo, député du Parti pour la renaissance nationale (Parena) élu dans la circonscription électorale de Kadiolo (Sikasso). Contacté par nos soins, le samedi 20 juillet 2019, dans l’après midi, pour avoir d’amples informations sur cette mission parlementaire, l’honorable Béridogo réaffirme que la mission s’est très bien passée. « Ça s’est passée à merveille, on a été accueilli à l’Aéroport par le chef de la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad), Algabass Ag Intalla et ils étaient prêts à faire la montée des couleurs pour nous et c’est ce qui n’a pas plu à certains », a-t-il dit. Selon lui, les éléments de la CMA pensent qu’il faut que l’administration revienne à Kidal. «Les gens de la CMA nous ont dit que même si eux, ils ont pris des armes, la population, elle, n’a pas pris des armes, les populations ont besoin d’école, de centre de santé. On était très content, mais il y a quelques éléments, des irréductibles qui ont monté des jeunes pour faire des conneries », a déploré l’honorable Bréhima Béridogo. Pour lui, quoi qu’on reproche à l’accord, il garantit néanmoins le caractère Républicain de l’Etat, la laïcité, l’intégrité territoriale, un seul drapeau. Par ailleurs, il a fait savoir qu’il y a un peu de laxisme par rapport à la situation de Kidal. « Il faut qu’on s’intéresse à Kidal, qu’on parle pour que la confiance revienne. Il faut renforcer la confiance, sinon, il y a plein de gens là-bas qui sont rattachés au Mali », a-t-il conclu.
Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct