Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Royaume-Uni décidé à renforcer sa présence en Afrique

Le Royaume-Uni compte renforcer prochainement sa présence en Afrique, avec deux nouvelles ambassades et l’augmentation de ses investissements sur le continent, a annoncé hier mercredi, la Cheffe du gouvernement britannique, Theresa May, actuellement en tournée en Afrique subsaharienne.

A travers les nouvelles ambassades au Tchad et au Niger, Londres souhaite aider ces pays à «combattre l’instabilité dans l’une des régions les plus fragiles» du continent, à savoir le Sahel, a déclaré la Première ministre britannique qui était au Nigéria ce mercredi, deuxième étape de sa tournée africaine après l’Afrique du Sud.

Le Royaume-Uni disposait jusqu’ici de «Bureaux» au Tchad et au Niger, mais renvoyait les demandes dans ces deux pays respectivement vers ses ambassades à Yaoundé, au Cameroun, et à Bamako, au Mali.

En outre, le Royaume entend renforcer les effectifs dans son ambassade au Mali, toujours dans l’optique de soutenir les efforts déployés par les pays du Sahel dans la lutter contre « les facteurs sous-jacents de l’instabilité et des conflits qui continuent de freiner le développement de ces pays ».

La tournée africaine de Mme. May visait également à faire avancer la position de son pays parmi les investisseurs du continent noir. L’ambition du Royaume-Uni est donc de devenir «le premier investisseur des pays du G7 en Afrique d’ici à 2022».

Mme May a également promis un plan d’investissement de 4,4 milliards d’euros pour soutenir les économies africaines, centré sur la création d’emplois pour les jeunes

La tournée la Chef du gouvernement britannique qui a commencé mardi dernier par une l’Afrique du Sud, se termine ce jeudi au Kenya.

Afrique 7

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct