Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Mali sous menace de propagation de Coronavirus vote pour renouveler le parlement

Les électeurs maliens votent aujourd’hui pour renouveler les parlementaires. Les bureaux de vote au Mali ont ouvert leurs portes à Bamako avec un faible taux de participation dû à la pandémie de Coranavirus qui a commencé à faire ses premières victimes.

Ce 29 Mars, les maliens sont appelés à voter le premier tour des élections législatives pour renouveler le parlement alors que le pays a enregistré plusieurs dizaines de cas positifs au coronavirus. À Bamako, dans le, quartier de Sébénicoro, le quartier de résidence du président malien, Ibrahim Boubacar Keita, il n’y a grand monde comme d’habitude devant les bureaux de vote.

En chemise et lunette de correction, Issa Keita est venu à son centre de vote sans cache-nez pour accomplir son devoir de citoyen. Ce vieux chauffeur à la retraite habitant de Sebenicoro n’est pas découragé par la menace de contamination du virus Corona, Covid 19. « Le vote est un devoir citoyen, je suis venu voté malgré la pandémie de Coronavirus. On va continuer notre train de vie malgré cette pandémie parce que nous ne pouvons rien contre cette pandémie qui est envoyé par Dieu. Nous sommes pauvres et nous gagnons notre vie le jour au jour, nous ne pouvons pas être confiné comme en Europe. Eux, ils peuvent se le permettre mais nous, nous n’avons pas d’économie qui va nous permettre de vivre dans le confinement », explique ce chauffeur à la retraite avant d’aller voter. Non loin de là, un autre électeur, plus jeune, habillé aux couleurs du parti au pouvoir vient d’accomplir son vote. Il ressort satisfait.  » Je suis venu voter parce que mon vote est symbolique. J’ai voté contre le Coronavirus, parce que j’ai voté pour un parlementaire qui va nous élaborer des lois pour améliorer notre système de santé », explique pour sa part, Mohamed Traoré.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita et son épouse, ce 29 mars au centre de vote de l’école AB. @Nord sud journal

Enfin de matinée, à l’école AB, les électeurs ne sont pas nombreux quand le président malien Ibrahim Boubacar Keita est arrivé à son centre de vote. Si Ibrahim Boubacar Keita n’a pas porté un cache-nez, mais il a tout de même laver ses mains au savon à l’entrée du centre avant de se diriger vers son bureau de vote. Après avoir voté, IBK fait une déclaration à la presse.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita lors d’un point de presse après son vote ce 29 mars 2020. @Nord sud journal

« Les maliens ont montré au monde entier que le Mali est un pays de Dieu, un pays de foi, un pays béni et quand les obstacles sont là, il tient débout », a dit le président Keita. Qui a souhaité retrouvé « très prochainement, Soumaila Cissé », chef de l’opposition kidnappé le 25 mars dernier par des djihadistes liés à Al Qaida alors qu’il était en campagne à Niafunké. Alors qu’il donnait une interview en langue Bambara, IBK a versé des larmes lorsqu’il a remercié les forces de l’ordre qui « m’ont respecté », dit-il. Le président malien Ibrahim Boubacar Keita n’a pas évoqué la situation de la pandémie de coronavirus au Mali, dont le Mali au compte plus de 20 cas avec au moins un décès.

Pourtant cette pandémie de Covid 19 risque de compromettre la tenue du second tour des élections législatives prévu le 19 avril prochain si le nombre des cas positifs au Coronavirus continue à augmenter. Ce qui est une certitude, selon plusieurs spécialistes.

Source : nordsud journal

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct