Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’Adema vole définitivement en éclats , Des membres du C E choisissent IBK, d’autres se révoltent .

Après la décision du Comité Exécutif de l’ADEMA ce samedi à l’hôtel MAEVA de l’ACI 2000 ce jour 19 mai 2018 par acclamation de soutenir le Président ibrahim Boubacar Keita aux élections de juillet 2018, les tensions ont monté de plusieurs crans . Le président du parti Tiemoko Sangare n’a pas opté pour un vote.

Les cadres et membres ont jugé l’acclamation appropriée pour valider le soutien du parti pour un second bail d’IBK. Pendant les travaux de la conclave, selon nos à l’interne, sur ordre des Ministres Abdoul Karim Konaté dit Empé et du Maire Adama Sangare, les membres du CE, hostiles au Président IBK ont été hués et mis hors de la salle par des loubards armés .

Aussitôt 07 membres du CE conduite par son Président Tiemoko sangare ont été reçus dans la famille présidentielle a huit clos à Sebenicoro . Le Président de l’ADEMA a sollicité que le Pouvoir interdise l’accès au siège du parti ADEMA à Monsieur Dramane Dembele, Madame Konte Fatoumata Doumbia et d’autres personnes qui ont clairement exprimé des Voix discordantes. Aussi, il a demandé que le pouvoir refuse l’accès à l’ORTM aux contestataires.

Le CE de l’ADEMA, selon notre source, sous financement du maire Adama sangare, s ‘engage à partir du 20 mai 2018 a assurer la sécurité du siège ADEMA avec des gros bras armés jusqu’aux le temps de museler le camp adverse . Selon le Président du CE , Monsieur Dramane Dembele et ses partisans ne seront plus tolérés à utiliser les couleurs et le nom de l’Adema pendant la campagne électorale de juillet 2018 . Le Président du CE a informé le pouvoir que tous les dissidents seront radiés très prochainement .

Après être chassé des travaux du conclave, Monsieur Dramane Dembele, membre CE a annoncé son investiture le 25 Mai par les sections ADEMA qui soutiennent l’investiture d’un candidat à l’interne du Parti. Quant à Madame Konte Fatoutouma Doumbia, ancienne Maire de la commune I, elle estime que l’élection du Président Ibrahim Boubacar Keita en 2013 a été la plus grande erreur que les Maliens ont commise depuis l’indépendance du Mali.

Aussi Plusieurs militants devant l’hôtel, en majorité des Jeunes, scandaient : <<Tout sauf IBK en 2018>> et ont proféré des injures contre le Président IBK , ce qui est fortement déplorable quelles que soient les divergences de vue politiques. Le Premier ministre et les membres du CE ADEMA n’ont pas échappé à ces insultes de militants trop excédés.

ABC

Source: figaromali
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct